24 heures avant la sortie officielle de la CNC, le Pr. Bruno GNAOULE Oupoh, Président du Comité d’organisation, parle du meeting du 20 juin à la Place FICGAYO

24 heures avant la sortie officielle de la CNC, le Pr. Bruno GNAOULE Oupoh, Président du Comité d’organisation, parle du meeting du 20 juin à la Place FICGAYO

• Professeur, vous êtes le président du Comité d’organisation du meeting de la Coalition Nationale pour le Changement CNC qui se tiendra demain 20 juin à 9 heures à la place Ficgayo dans la commune de Yopougon. Quels sont les objectifs et les enjeux de cette manifestation ?

• Bruno Gnaoulé Oupoh : La Coalition nationale pour le Changement, la CNC, est née le 15 mai 2015 par la signature de sa charte. Il y a donc un mois que la CNC existe. Le meeting du samedi 20 juin est donc la sortie officielle de la CNC. Ses objectifs sont ceux contenus dans la charte, à savoir attirer l’attention du pouvoir en place et de l’opinion tant nationale qu’internationale sur l’absolue nécessité de créer les conditions d’élections justes, transparentes, démocratiques et inclusives, par le strict respect de la Constitution, en instaurant un environnement sociopolitique apaisé qui impose la libération de tous les prisonniers politiques, principalement du Président Laurent Gbagbo et le retour sécurisé des exilés.

• Au-delà de ces objectifs que veut démontrer la CNC ?

• B.G.O : Ecoutez, la CNC pense que le moment est venu de faire sa sortie officielle pour afficher ses objectifs en révélant au peuple ivoirien et à l’ensemble de la communauté internationale, par une mobilisation massive, que cette structure qui vient de naître constitue une alternative démocratique crédible, face aux dérives autoritaires et totalitaires du pouvoir Ouattara.

• Vous parlez de dérives totalitaires du pouvoir Ouattara alors que la Représentante spéciale de l’ONU en Côte d’Ivoire, Aïchatou Mindaoudou, a déclaré le 11 juin dernier à la tribune des Nations Unies, à propos de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire que « les populations ivoiriennes vaquent à leur activités dans un environnement apaisé (…). La réconciliation nationale connait une nouvelle dynamique à travers le dialogue politique avec l’opposition »…

• B.G.O : Vous m’éloignez du l’objet de cet entretien qui est l’organisation du meeting de demain samedi 20 juin à la place Ficgayo, mais je ne vais pas botter en touche. J’ai lu aussi le rapport de Madame la Représentante spéciale de l’ONU en Côte d’Ivoire. Mais elle ne s’est pas arrêtée aux propos que vous citez. Elle a dit aussi qu’une certaine frange de l’opposition radicale semble de plus en plus opter pour des « manifestations de rue ». En le disant elle stigmatise la CNC sur laquelle elle jette l’anathème sous le qualificatif de “opposition radicalise”. Ce faisant elle sort de son rôle de représentante de l’ONU censée être une force impartiale, donc neutre en principe. Il s’agit d’un flagrant délit de parti pris.

La seconde remarque sur ces propos est que si, comme elle le dit, cette frange radicale de l’opposition opte de plus en plus pour des manifestations de rue (allusions aux marches éclatées des jeunes), c’est bien parce que le pouvoir en place reste obstinément sourd aux préoccupations de la CNC et refuse de l’inviter au dialogue sur les conditions d’élections véritablement démocratiques et non pipées à l’avance. C’est bien l’absence de dialogue avec la véritable opposition que représente la CNC qui conduit aux manifestations de rue et aux meetings pour se faire entendre. C’est avec toute l’opposition dans ses différentes branches, collabos comme démocrates, que le pouvoir se doit de discuter. Il n’y a pas en Côte d’Ivoire une nouvelle dynamique à travers le dialogue politique avec l’opposition. En le disant Mme Aïchatou Mindaoudou n’est pas dans le vrai.

Enfin, quand elle affirme dans son rapport, faisant toujours allusion à la CNC, que « ceux-ci doivent en permanence être encouragés à agir en toute responsabilité et dans le strict respect des lois pendant toute la période électorale » elle enfonce une porte ouverte. C’est justement dans cet esprit que la CNC a décidé de programmer ses activités en commençant par le meeting du 20 juin 2015. Parce que justement, la Coalition Nationale pour le Changement entend organiser des marches et des meetings en toute responsabilité et dans le strict respect des lois, du fait que les libertés d’expression et de manifestation sont inscrites dans notre loi fondamentale qu’est la Constitution de notre pays et qu’aucun citoyen fut-il chef d’Etat, n’est au dessus de la Constitution.

• Vous semblez déplorer la répression systématique des manifestations de l’opposition…

• B.G.O : C’est exact. Parce que depuis plusieurs mois, la Coalition de partis qu’est le RHDP favorable à Alassane Ouattara, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2015, est quotidiennement en campagne et sillonne l’ensemble des régions du pays sans la moindre entrave. Dans le même temps, la Coalition Nationale pour le Changement qui a en son sein plusieurs candidats déclarés pour les mêmes présidentielles, connait les pires difficultés par la répression ou l’empêchement de ses manifestations. Les marches éclatées des jeunes du 09 juin 2015 ont été réprimés dans une violence meurtrière avec à la clé 04 morts et des dizaines de blessés en prime des manifestants fait prisonniers.

• S’agissant justement du meeting du demain samedi 20 juin, M. Joël N’Guessan, Porte-parole du RDR, a déclaré « après leur dernier cuisant échec, ils ont programmé à nouveau des marches et des sit-in. Leur objectif clairement affiché, c’est de troubler la sérénité des ivoiriens et créer un climat insurrectionnel ». Que répondez-vous ?

• B.G.O : Il y a une contradiction flagrante dans les propos de M. Joël N’Guessan. Il parle d’échec cuisant en faisant allusion aux marches éclatées des jeunes du 09 juin, mais il parle aussi de climat insurrectionnel. Comment des marches qui se sont (à l’en croire) soldées par un cuisant échec peuvent-elles dans le même temps créer un climat insurrectionnel. Son subconscient l’a trahi. C’est bien parce que ces marches éclatées ont connu un vibrant succès, qu’il en a très peur et suspecte la CNC de vouloir créer une insurrection par des manifestations.

A mon avis, ce monsieur ne comprend rien ni à la politique ni à la démocratie à laquelle il est allergique. C’est un mauvais medium qui croit pouvoir lire dans les pensées de la CNC. Qu’il lise attentivement la charte de la CNC et il se rendra compte que son contenu n’a rien à voir avec ses arguties.

• Ses arguties, comme vous le dites, peuvent toute même être annonciatrices de violences contre le meeting de la CNC. Y avez-vous pensé ?

• B.G.O : Ecoutez, à la CNC, nous pensons que Mme Mindaoudou fait bien de vouloir encourager la CNC à agir en toute responsabilité dans le strict respect des lois. Nous, dans un esprit de concorde républicain, nous avons invité tous les ambassadeurs accrédités auprès de la Côte d’Ivoire, tous les guides religieux, toutes les centrales syndicales et les partis politiques, y compris les présidents du PDCI et du RDR, à ce meeting du 20 juin 2015 qui marque, je le reprécise, la sortie officielle de la Coalition Nationale pour le Changement (C.N.C).

Par contre, à travers les propos et menaces de Joël N’Guessan, démonstration est faite que ceux qui ont le plus besoin Mme Mindaoudou, ce sont M. Joël N’Guessan et son mentor M. Alassane Ouattara, président du RDR. Elle doit non seulement les encourager mais aussi et surtout les inviter fermement à respecter strictement les lois de la République en renonçant à la violence contre l’opposition.

• Pensez-vous que ce meeting pourra se tenir demain à la Place Ficgayo compte tenu de la propension du régime à la répression systématique ?

• B.G.O : Oui, le meeting de la CNC se tiendra demain samedi 20 juin à partir de 9h à la Place FICGAYO, à Yopougon. C’est pourquoi je lance un appel à tous les démocrates, à tous les Ivoiriens épris de justice, à l’ensemble de la société civile, hommes, femmes et jeunes, à envahir la Place FICGAYO ce samedi dès 9 heures.

Source : Service Communication de la CNC

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.