Ça grogne à Fraternité Matin et à la télévision

Ça grogne à Fraternité Matin et à la télévision

Il y a quelques semaines, nous dénoncions la nomination de Mamadou Gaye en qualité de chef du Service Autonome des Sports de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI). Nous ne savons pas les critères qui ont milité en sa faveur pour qu’on lui confie ce poste. Nous savons tout simplement que de son Sénégal natal (ne parlons pas de xénophobie) en Afrique du Sud où il a longtemps séjourné, on a souvent vu Mamadou Gaye comme consultant sur une chaîne de télévision locale. Comme l’ami Brière ici chez nous. On l’a aussi vu dans les couloirs des activités de la Confédération Africaine de Football (CAF). Et voilà qu’il est propulsé à ce poste que bien de personnes sur la place et qui ont les qualifications requises peuvent occuper.

Comme il fallait s’y attendre, l’ambiance est devenue si tendue dans ce service qui subit aussi les frasques de cette autre suffisante présentatrice principale de l’émission « Lundi Sport sur la RTI1, sortie tout droit dont ne sait où. Récemment, pour une mission de prospection au Brésil en vue du Mondial 2014, le ton était monté entre les grands directeurs de la Maison Bleue et Mamadou Gaye qui voulait effectuer le voyage. Finalement, ce sont MM. Alain Doumbia et Ricardo Zama qui sont allés au Brésil.

Ces derniers jours, la majorité des collaborateurs de Monsieur Mamadou Gaye (sauf Anges Alain Assoukrou ont demandé à changer de service. Ils ne supporteraient pas leur chef avec ses méthodes de travail. Aux dernières nouvelles, la Direction Générale aurait reçu individuellement les candidats à des mutations. Que donneront ces entrevues ? Ce qui nous intéresse, nous téléspectateurs, c’est de voir RTI Sports nous offrir des émissions de qualité. Au moins pour la redevance que nous payons tous les deux mois sur nos factures d’électricité.

L’autre média d’état, Fraternité-Matin connaît lui aussi son mouvement d’humeur. La cause, la gestion du Directeur Général, Venance Konan. Accusé de tous les maux : tribalisme, copinage et clientélisme dans les nominations (Dominique Mobio est la nouvelle directrice commerciale de la boîte, Paul Bagnini est le nouveau chef du service sport, poste qui devait être occupé par Mlle Elisabeth Goly n’eût été le refus des journalistes à l’époque) etc. Aujourd’hui à Fraternité-Matin, certains travailleurs sont contraints à l’oisiveté à cause de leurs relations avec les anciens responsables. Mais bien avant cette situation, Venance Konan avait eu le mérite et l’audace de changer le logo de Fraternité-Matin comme on changerait le titre d’un article. Une première dans le milieu de la presse dans le monde. Et cela n’a interpellé personne. Le Collectif des Travailleurs Sauvons FRATMAT (COSAF) a saisi le Ministère de la Communication et attend des décisions fortes. En tout cas, cela fait longtemps que ça grogne chez le plus vieux quotidien national. Et les employés ne sont pas près de lâcher du lest.

Zedveka Giovanni

Source: Lebanco.net

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.