3 morts dans des affrontements sanglants dans la forêt classée de Taï

3 morts dans des affrontements sanglants dans la forêt classée de Taï

Des affrontements ont signalés dans la forêt classée de Taï en janvier et février, entre des communautés vivant illégalement dans cette réserve d’une part, et entre ces habitants clandestins et la brigade mixte de contrôle du parc d’autre part.

Suite à un malentendu relatif à la vente de parcelles de cette forêt, des communautés se sont affrontées le 15 janvier, faisant, selon des témoins, trois morts.

Les 15 et 26 février, ce sont des agents des Eaux et Forêts et de la Société de gestion des forêts de Côte d’Ivoire (SODEFOR) constituant la brigade mixte de contrôle du parc de Taï qui ont été pris à partie par des occupants clandestins qui ont usé d’armes blanches, faisant comme bilans deux blessés au sein des riverains du parc.

Situé à l’ouest du pays, à proximité de la Guinée et du Libéria, le parc de Taï qui est un espace vital pour les grands mammifères, oiseaux et autres animaux, menacés d’extinction en Afrique de l’ouest est constamment infiltré par des clandestins, suite au déguerpissement du mont Péko, il y a quelques mois, évoque-t-on.

Source: AIP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*