A Niéméné, village du Nord ivoirien, 80% des décès sont dus aux morsures de serpent

A Niéméné, village du Nord ivoirien, 80% des décès sont dus aux morsures de serpent

A Niéméné, gros village du département de Dabakala, dans le Nord ivoirien et doté d’un Centre de santé rural (CSR), les morsures de serpent représentent 80% des décès.

Le mercredi dernier, jour de réception de ce Centre réhabilité par le Conseil régional du Hambol (Katiola), a redonné l’espoir et le sourire aux populations de ce village. A commencer par le Chef du Centre, l’infirmier Yardjouman Yéo.

Avec un ouf de soulagement, il exprime sa joie avant dépeindre dans un entretien à l’Agence de Presse Africaine (APA), un tableau sanitaire du village « sombre ».

« Ici à Niéméné les cas de morsures de serpent sont légion», fait remarquer M.Yéo, ajoutant que « malheureusement nous perdons 80% de nos malades par morsures de serpent, par manque de sérum antivenimeux, qui coûte extrêmement cher ».

C’est pourquoi, l’agent de santé a plaidé auprès du Président du Conseil régional du Hambol, Brahima Gnoumaplin Traoré pour l’acquisition d’un lot de ce sérum qui va certainement sauver des vies dans cette localité «infestée» par de nombreux serpents venimeux.

Le Président Traoré visiblement ému et sensible à ce cri de cœur, a aussitôt remis séance tenante au responsable de l’administration sanitaire, une enveloppe d’un montant de 500 000 FCFA pour l’achat de lots de sérum antivenimeux, en présence du corps préfectoral.

Source: APA

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.