A nouveau en deuil et convalescent, Ben Soumahoro attendu à Abidjan

A nouveau en deuil et convalescent, Ben Soumahoro attendu à Abidjan

Ben Soumahoro est à nouveau en deuil. Après sa soeur aînée il y’a quelques mois, il vient de perdre l’aîné de ses garçons Olivier âgé de 47 ans, qui a succombé à un arrêt cardiaque mercredi 18 novembre 2015 à Abidjan.

Victime lui-même il y’a quelques semaines d’un léger AVC, l’ex patron de l’information et de la télévision en Côte d’Ivoire [ qui n’avait pas pu rentrer à Abidjan lors des obsèques de sa soeur ], serait en train d’envisager sous la pression de ses amis et de sa famille, un retour au pays.

Ben Soumahoro, malgré son hostilité presque maladive et permanente à l’égard d’Alassane Ouattara, n’a jamais fait, apprend-on, l’objet d’une poursuite judiciaire, aussi bien du fait de l’affection que lui porte malgré tout Alassane Ouattara, que des discrètes démarches prêtées au Président Bédié.

Son épouse s’était même rendue à Abidjan il y’a quelques semaines. Au vu et au su des autorités policières, elle y avait passé plusieurs jours pour accomplir des formalités administratives sans être inquiétées, comme d’ailleurs les épouses, compagnes ou parents de plusieurs exilés. Plusieurs de ses enfants vivent, ou viennent à Abidjan sans aucune tracasseries.

Suite au pillage de sa résidence à Abidjan après les tirs et menaces qui l’avaient conduit lui et sa famille, à se réfugier dans une ambassade avant de se rendre en exil, dans la foulée de la crise postélectorale de 2010, celui qui fut porte-parole du Rdr avant de devenir un anti-Alassaniste notoire sans jamais adhérer, ni militer au Front populaire ivoirien, malgré son amitié pour l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo fondateur de ce parti, avait toujours clamé avoir échappé à un assassinat de la part des Forces républicaines de Côte d’Ivoire.

Depuis son lieu d’exil, il n’a eu de cesse de vilipender les actuelles autorités ivoiriennes , pour soutenir la cause de Laurent Gbagbo, et dénoncer la gouvernance négative, selon lui pratiquée par Alassane Ouattara.

Les décès des siens, ainsi que sa propre convalescence pourraient cette fois l’inciter à rentrer au pays, sans rien lâcher.

Pour rappel la sœur de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo, était rentrée en Côte d’Ivoire pour les obsèques de leur mère, Marguerite Gado rentrée elle même au pays, pour y vivre ses derniers et y rendre l’âme, selon sa volonté.

Reste à savoir si les amis et parents de l’ex député Ben Soumahoro, parviendront à le convaincre à mettre un peu d’eau dans son vin.

Alice Ouédraogo

Source: afrikipresse

About Tjefin

One comment

  1. Waraba, tu es sûr que tu veux finir dans les geôles de Ouattara et être maté tous les jours jusqu’à ce que mort s’en suive! Réfléchis bien avant de faire cette bêtise!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.