A Odienné des domiciles transformés en hôtels pour une visite de Ouattara

A Odienné des domiciles transformés en hôtels pour une visite de Ouattara

Tous les hôtels affichaient déjà complet à l’arrivée mercredi du président Alassane Ouattara à Odienné, dans le Nord-ouest ivoirien, où les prix sont passés du simple au triple: une occasion pour des habitants qui font de “bonnes affaires’’ en mettant en location des chambres de leurs domiciles.

“C’est inadmissible ! c’est une honte pour cette région’’, fulmine Souleymane Koné, journaliste-envoyé spécial d’un site d’informations sur internet basé à Abidjan dans la région d’Odienné pour la couverture de la tournée du président ivoirien.

C’est que face à l’insuffisance des réceptifs hôteliers, le ministère de la Communication qui a habituellement en charge l’hébergement des journalistes lors des tournées de M. Ouattara, a simplement demandé aux journalistes de jouer de leurs de leurs amitiés pour se loger.

Tous les membres des délégations présidentielles et ministérielles doivent également loger dans cette ville qui offre très peu d’hôtels. Ceux qui sont d’un standing acceptable, six au total, affichaient déjà complets mardi, à la veille de l’arrivée M. Ouattara, avec des prix qui sont passés du simple au triple.

Pour combler le déficit, des habitants d’Odienné, flairant le bon coup, essaient de faire “de bonnes affaires’’ en transformant pour la circonstance des chambres de leurs domiciles en des hôtels. Problème, les tarifs pratiqués par les propriétaires pour la location sont jugés “excessif’’ et “à la limite de la surenchère’’, se plaignent surtout les journalistes.

“J’ai pu avoir une chambre propriétaire me demande de louer à 15.000 FCFA la nuitée’’, déplore Souleymane Koné, sans manquer de pointer l’insalubrité de la pièce.

Elisée Bolougbeu, un autre journaliste, indique s’être associé avec l’un de ses confrères pour louer un studio à 40.000 FCFA, le temps des cinq jours que vont durer la tournée de M. Ouattara.

Selon des témoignages concordants, les tarifs pratiqués par des propriétaires s’élèvent souvent même à 60.000 FCFA. Il a été signalé dans un hôtel, une suite dont le prix de location est fixé à 500.000 FCFA.

M. Bolougbeu se plaint du coût élevé des frais de location et aurait voulu que les habitants “pour exprimer leur hospitalité’’ accepte d’héberger gratuitement les personnes venues d’Abidjan comme cela avait été le cas, selon lui, lors de la tournée de M. Ouattara à Daoukro (centre) en septembre 2014.

Pour Dr Pascal N’guessan, médecin et habitant la localité voisine de Minignan, tente d’expliquer ce business conjoncturel.

“L’arrivée du président entraine un afflux important de personnalités dans la ville. Des habitants conscients de ce fait et qui sont majoritairement des commerçants, veulent en profiter pour faire de bonnes affaires’’, explique-t-il.

Par Serge Alain Koffi

Source: Alerte Info

About admin

One comment

  1. Odienné
    C’est pas le pays d’un certain IB commando invisible ?

    le criminel revient toujours sur le lieu du crime!

    Visite d’Etat ou campagne électorale du candidat de l’appel de Daoukro RHDP????

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.