A quelques mois des élections, Ouattara plonge la SIR dans le rouge

A quelques mois des élections, Ouattara plonge la SIR dans le rouge

Le président Ouattara a fait des promesses en quantité industrielle aux Ivoiriens. 5 universités en 5 années, le pouvoir d’achat aux Ivoiriens, la réconciliation, du travail aux jeunes. A quelques mois des élections, seuls les projets engagés par ses prédécesseurs ont été exécutés comme si Ouattara était stérile en projets et en idées.

Les programmes de logements sociaux stagnent, sur les 5 universités promis, seule celle de Man sera probablement ouverte en octobre prochain. La réinsertion des ex-combattants piétinent également. Le chômage a atteint son zénith en Côte d’Ivoire pendant que la couverture maladie universelle est dans une phase de balbutiement. La preuve de l’échec du président actuel est son incapacité à aider la société ivoirienne de raffinage, une importante société du pays.

En effet, selon la lettre du continent du 4 février 2015, la société ivoirienne de raffinage ne parvient pas à équilibrer ses comptes. Elle a enregistré une perte de 85 milliards de FCFA en 2014. Pendant que le gouvernement privatise des sociétés sous prétexte qu’elles étaient mal gérées, la compagne publique dirigée de Thomas camara se trouve dans le rouge à cause de l’incompétence des gouvernants actuels et de leur manque de vision.

Aujourd’hui pour ses livraisons, la société suisse VITOL exige désormais de la SIR une lettre de crédit d’une banque, dont le montant correspond à la créance. Cela signifie qu’une banque doit s’engager à payer VITOL si la Côte d’Ivoire devient insolvable. Cette une exigence d’un client face à un risque d’insolvabilité d’un acheteur. Sous Ouattara, la Côte d’Ivoire est tout simplement dans le rouge.

PRAO Yao Séraphin

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.