A qui Hamed Bakayoko lance-il ce message bizarre : «Tout le monde ne peut pas être Président en même temps…»?

A qui Hamed Bakayoko lance-il ce message bizarre : «Tout le monde ne peut pas être Président en même temps…»?

« Le Président est au travail avec le soutien de son aîné Henri Konan Bédié pour que chacun ressente les fruits dudit travail. Si l’on perd le temps dans les querelles politiques, nous n’aurons pas le temps de développer une économie à croissance durable pour que chacun en profite », a prévenu Hamed Bakayoko. Hamed Bakayoko: “Tout le monde ne peut pas être Président…”

Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, a effectué, durant deux jours, une visite de travail dans le département de Grand-Lahou.Cette visite a pris fin le samedi 22 novembre, après un meeting tenu au stade Henri Konan Bédié de ladite ville.

S’adressant aux populations, il leur a dit ceci: « tout le monde ne peut pas être en même temps Président de la République. Le Président Ouattara me charge de vous transmettre sa confiance. Je suis votre fils et à votre service ». C’est pourquoi, il soutient l’appel de Daoukro. Selon lui, cet appel, empreint de sagesse, montre un dépassement du passé.

« Le Président est au travail avec le soutien de son aîné Henri Konan Bédié pour que chacun ressente les fruits dudit travail. Si l’on perd le temps dans les querelles politiques, nous n’aurons pas le temps de développer une économie à croissance durable pour que chacun en profite », a prévenu Hamed Bakayoko.

Il a également exhorté les uns et les autres à la consolidation de la paix en vue de parvenir à la stabilité et au développement durable du pays. Car, « la Côte d’Ivoire est à la recherche de paix. C’est le premier facteur et accélérateur du développement ».

Toutefois, l’illustre hôte a demandé aux chefs traditionnels de prendre une part active dans la réconciliation nationale. « Les autorités traditionnelles ont toujours été les acteurs de la cohésion sociale. L’État leur doit reconnaissance », a-t-il souligné.C’est pourquoi, selon lui, le Chef de l’Etat a pris une loi pour protéger les rois et chefs de villages qui incarnent la sagesse africaine et sont les garants des us et coutumes dans nos sociétés.

Hamed Bakayoko s’est dit satisfait de sa tournée et de la forte mobilisation des populations. Il compte être un messager fidèle auprès du Président Ouattara en vue de résoudre les préoccupations majeures des populations et apporter le développement.

« Nous allons remettre en état tout ce qui est en souffrance, notamment le centre de pêche et relancer l’économie de Grand-Lahou. Vous avez tout pour réussir. Le gouvernement doit vous accompagner. Je vais dire au Président d’accélérer le Programme présidentiel d’urgence (Ppu) et faire en sorte queles populations jouissent des retombées de l’exploitation du pétrole et du gaz. Je reste attaché à jamais à Grand-Lahou », a-t-il rassuré. Avant d’exhorter les jeunes au travail: « soyez maître de votre destin ».

Au nom du Président de la République, Hamed Bakayoko a fait des dons d’une valeur de 110 millions de Fcfa. Il s’agit, entre autres, du véhicule de commandement du sous-préfet de Bacanda, d’un véhicule au commissariat de police de Grand-Lahou, de six motos, de huit complets d’ordinateurs à la préfecture et à la mairie, 100 tables-bancs au lycée Arsène Usher Assouan.

Pour soutenir le fonds de garantie des jeunes et des femmes, le ministre a offert une somme de 10 millions de Fcfa. Il a également promis de doter la mairie d’un véhicule et le lycée d’une salle multimédia. En sa présence, une convention de partenariat de 150 millions de Fcfa a été paraphée entre le maire Djaya Jean et le directeur général de la Caisse nationale des caisses d’épargne (Cnce), Diabaté Mamah en vue de lutter contre la pauvreté et créer des emplois, surtout en milieu rural.

Le ministre en a profité pour découvrir des sites comme le village de Lahou-Kpanda détruit par l’érosion maritime et inaugurer le centre de formation de la promotion de l’emploi et du développement durable, et l’espace de production d’attiéké des femmes Avikam. Fait citoyen d’honneur et chef traditionnel du département, le ministre d’État a loué et félicité le leadership du député-maire DjayaJean. « Tu es un grand leader moderne. Les peuples n’ont plus besoin de ceux qui les écrasent. Ils recherchent des leaders qui sont à leur service », a dit Hamed Bakayoko.

Le député-maire de Grand-Lahou a, pour sa part, salué la fidélité et l’engagement du ministre auprès du Président Ouattara. « Tu es le plus fidèle parmi les fidèles d’Alassane Ouattara et un homme de confiance », a-t-il soutenu. En outre, le premier magistrat de la commune a témoigné la reconnaissance des populations au Président de la République, à son épouse Dominique Ouattara et au gouvernement qui ont apporté leur appui lors des inondations causées par les pluies diluviennes. « Le département de Grand-Lahou soutient sans faille l’appel de Daoukro », a-t-il rassuré. Avant de remettre, de manière officielle, au ministre, le livre du département.

Source: Fratmat.info

About admin

One comment

  1. malgré la chirurgie esthetique que tu as faite a ton front tu resteras toujours un loubard,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*