Abidjan : Qui a assassiné le français Laurent Defossez? (Par Steve Beko)

Abidjan : Qui a assassiné le français Laurent Defossez? (Par Steve Beko)

Le mercredi 7 mars 2018, le corps sans vie de Laurent Defossez est retrouvé à son hôtel gisant dans une marre de sang. L’ancien policier du Raid était installé en Côte d’Ivoire depuis quelques années et s’était reconverti dans le domaine de l’armement.

Cependant, et celà semble bizarre, depuis son assassinat, ni les autorités ivoiriennes et encore moins les autorités françaises n’ont jugé utile de contacter sa famille pour suivre l’avancée de l’enquête. En Côte d’Ivoire, l’homme etait en permanence en contact avec un gendarme que je désignerai par ses initiales AG. Lui aussi qui semble en savoir des choses s’est muré dans un silence de cimetière.

Certains ont évoqué la piste Gay compte tenu de la similitude avec l’assassinat du coiffeur Alain Chapo mais la famille rejette cette hypothèse:” Gay? Non pas du tout. Il ne jugeait personne sur le sujet mais je peux vous assurer qu’il ne l’était pas. Il laisse deux enfants de 13 et 16 ans et une épouse très affectée.”

” Personne ne nous a contacté! Même pas l’ambassade de France. En France, la mort de Laurent a semble t-il été cesuré. Personne n’en parle.Tout cela est étrange. Laurent travaillait depuis plus de deux ans sur la Côte d’Ivoire où il se rendait tous les 15 jours. Il residait dans l’hotel où il à été assassiné.

Les enfants ne croient pas encore à la mort de leur papa. Nous n’avons pas été contacté par le gouvernement français pour nous assurer leur soutien et la coopération avec la Côte d’Ivoire pour faire la lumière sur cette affaire. Laurent etait un ancien du Raid. Il avait fait plusieurs missions mais n’a même pas été reconnu par l’Etat français lors du retour de son corps en France.

Devons nous y voir un coté politique obscure que certains vont s’employer à cacher afin d’éviter ainsi un incident diplomatique? Les intérets sont plus importants que la mort d’un petit francais qui ne se serait pas laisser corrompre.

Laurent travaillait légalement dans l’armement. Nous savons que sur la Côte d’Ivoire, les libanais ont des sociétés écran où ils blanchissent de l’argent par le trafic d’armes et qu’une société comme celle de Laurent gênait à moins que l’on ne puisse l’utiliser pour le blanchiment, chose à laquelle il se serait refusé. Qui est derrière et autorise ce blanchiment? Nos politiciens ne sont pas tous honnêtes en France. Pourquoi en Côte d’Ivoire, ce serait autrement?”

Ma petite enquête sur le sujet se poursuit.

Steve Beko

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*