Abou Drahamane Sangaré: «Nous sommes restés poli jusqu’à present mais cette politesse prendra fin des ce soir»

Fidèles à leur stratégie de travailler à empêcher la tenue du référendum de Ouattara le dimanche 30 Octobre 2016, les leaders du Front du Refus et ceux de la Coalition du Non ont poursuivi leur campagne de mobilisation de la population. Ils étaient le mercredi 26 Octobre 2016, à la place Laurent Gbagbo de Port-Bouët.

La foule venue nombreuse assister au meeting, n’a pas boudé son plaisir. L’ambiance était bon enfant. Une partie des participants est allé faire un meeting improvisé du côté de la base militaire francaise du 43 ème BIMA, située dans la commune de Port-Bouët, avant de se rendre à la place Laurent Gbagbo. Plusieurs interventions ont été enrégistrées.

Les images de port bouet Abou Drahamane Sangaré: «Nous sommes restés poli jusquà present mais cette politesse prendra fin des ce soir»

Prenant la parole, Anaky Kobena, le président du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), a indiqué que la constitution de Ouattara a pour objectif de brader les terres des 10 millions de vrais Ivoiriens. «Le sérieux problème de cette constitution est la terre. Nous ne devons pas laisser nos terres être bradées comme ça. Cette constitution cache beaucoup de choses et ce dimanche nous ne devons pas laisser nos parents aller manger une nourriture empoisonnée», a révélé le président du MFA. Avant d’appeler le peuple à faire barrage à cette constitution. «Nous ne devons pas accepter. Nous ferons barrage ce dimanche. Il n’y aura point de vote. C’est ça qui est la vérité. On ne doit même pas voir de bureaux de votes», a conseillé monsieur Anaky Kobena.

 

Meeting de Port Bouët 26 Octobre 2016 2 Abou Drahamane Sangaré: «Nous sommes restés poli jusquà present mais cette politesse prendra fin des ce soir»

Pour sa part, l’ancienne ministre Henriette Lagou a indiqué que la Côte d’Ivoire est en danger. Car elle serait enceinte d’un enfant sorcier. C’est pourquoi madame Henriette Lagou invite les femmes à délivrer le pays. Pour ce faire, l’ex ministre du président Gbagbo appelle les se mettre nue pour manifester contre la nouvelle constitution.

«Femmes de Côte d’Ivoire pleurons, pleurons, la Côte d’Ivoire est en danger. Femmes de Côte d’Ivoire, Ouattara nous a violé et nous sommes enceinte d’un enfant sorcier. Il faut qu’on se mette nue et qu’on fasse sortie les Kôdjô. Notre peuple est emprisonné et nous allons nous délivrer. Sa constitution est constipée. Le pouvoir au peuple libérez le peuple », a insisté madame Henriette Lagou.

Meeting de Port Bouët 26 Octobre 2016 Abou Drahamane Sangaré: «Nous sommes restés poli jusquà present mais cette politesse prendra fin des ce soir»

Puis vint le tour de Abou Drahamane Sangaré, le président intérimaire du FPI, de s’adresser à la foule venue l’écouter. Monsieur Sangaré a fustigé le manque de liberté d’expression en Côte d’Ivoire. Il a expliqué qu’il ne comprenait pas qu’au lieu de restaurer cette liberté d’expression, Ouattara veuille imposer une nouvelle constitution au peuple de Côte d’Ivoire. «Le peuple ne peut même pas s’exprimer et on nous dit d’aller voter», a-dénoncé le président du FPI. Il recommande au peuple ivoirien de se battre pour arracher sa liberté confisquée par Ouattara et son régime.

«L’homme a le choix entre la capitulation et la résistance. Pour le respect de notre génération, nous devons nous battre. La Côte d’Ivoire n’appartient pas à Ouattara. Elle appartient à nous tous», a indiqué monsieur Abou Drahamane Sangaré. Car conseille-t-il «la mort vaut mieux que le déshonneur».

S’adressant aux forces de l’ordre, le président Abou Drahamane Sangaré a révélé que le peuple ivoire ne se pliera plus à ses intimidations. « Nous sommes restés polis jusqu’à présent mais cette politesse prendra fin dès ce soir. Forces de l’ordre restez calmes, nous ferons tout pour nous faire entendre malgré vos intimidations », a-t-il prévenu. Pour finir, le président intérimaire du FPI a lancé l’appel suivant au peuple ivoirien: «Il faut que la Côte d’Ivoire chauffe dans les prochains jours. Le dimanche doit être le jour le plus long pour la Côte d’Ivoire».

Quant à madame Danièle Boni Claverie, la porte parole du Front du Refus, elle a révélé que le régime Ouattara veut empêcher la marche de vendredi 28 Octobre 2016. Mais elle a dit avec insistance que la marche de vendredi aura bel et bien lieu. Elle d’aillurs indiqué les points de ralliement de cette marche.

DANIÈLE BONIE CLAVERIE Abou Drahamane Sangaré: «Nous sommes restés poli jusquà present mais cette politesse prendra fin des ce soir»

«Le vendredi on sera à la Place de la République. Il y aura 2 points de rassemblements. Le premier groupe sera au Carrefour Solibra et un autre groupe à la Place des Martyrs. Et les 2 groupes convergeront vers la Place de la République», a-t-elle précisé.

Meeting de Port Bouët 26 Octobre 2016 3 Abou Drahamane Sangaré: «Nous sommes restés poli jusquà present mais cette politesse prendra fin des ce soir»

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE