Accord avec la jeunesse du Pdci: Koua Justin donne les raisons | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Accord avec la jeunesse du Pdci: Koua Justin donne les raisons
Accord avec la jeunesse du Pdci: Koua Justin donne les raisons

Accord avec la jeunesse du Pdci: Koua Justin donne les raisons

«Nous avons eu une séance de travail avec la Jpdci sur les sujets urgents qui concernent la vie de la Nation ivoirienne. A savoir : La réforme de la Commission électorale indépendante avant les élections locales du 13 octobre 2018 ; La libération des prisonniers militaires et le retour sécurisé des exilés ; la transformation de l’ordonnance d’amnistie en une loi d’amnistie ; le martyr que subissent les cadres non alignés au parti unifié dans l’administration publique et parapublique.

Aujourd’hui le pays est en danger, la patrie est en danger, la gestion de Ouattara est un danger. Il confisque la Commission électorale indépendante au profit du Rdr. Il maintient encore des militaires en prison sous prétexte qu’ils ont commis des crimes de sang. Des ivoiriens sont encore en exil. Des cadres qu’ils soient du Pdci ou du Fpi dans l’administration publique ou parapublique sont harcelés. Il a érigé la politique de rattrapage ethnique en système. Face à cette situation, il est urgent que nous sonnions la mobilisation nationale. Et c’est pour obtenir cette mobilisation que nous avons convenu avec nos amis de la jeunesse du Pdci de conjuguer désormais nos efforts pour que constituant une force on puisse voler au secours de la Côte d’Ivoire en danger.

Nos amis du Pdci ont fait droit à cette volonté. Ils se sont inscrits dans cette volonté. Et bientôt avec la jeunesse du Pdci, nous serons sur le terrain pour réparer tous les torts que le régime de Ouattara cause aux ivoiriens. Nous avons manifesté notre volonté commune de mener conjointement des actions démocratiques. Nous allons manifester pacifiquement pour interpeller la conscience nationale et internationale sur le sort des soixante militaires encore menottés dans les prisons du régime. Nous allons manifester pacifiquement pour interpeller la conscience nationale et internationale sur la nécessité de refonder la Cei ici et maintenant avant toute élection quelles qu’elles soient. Nous allons manifester pacifiquement pour interpeller la conscience nationale et internationale sur la nécessité de créer les conditions idoines pour le retour sécurisé des exilés.

Nous allons manifester pacifiquement pour interpeller la conscience nationale et internationale sur le martyr que vivent les cadres non alignés au parti unifié dans l’administration publique et parapublique. Et nous allons manifester pacifiquement pour interpeller la conscience nationale et internationale sur la souffrance des ivoiriens, abandonnés à la misère et à la faim par le régime sans cœur de monsieur Alassane Ouattara. Nous serons sans repos tant que nous n’aurons pas obtenu un cadre meilleur de vie pour les ivoiriens.

Du reste, nous invitons toutes les structures de jeunesse engagées dans le combat pour la démocratie, tous les jeunes de Côte d’Ivoire soucieux de vivre en démocratie, toute la population ivoirienne où qu’elle se trouve en Côte d’Ivoire à venir massivement exiger la libération des prisonniers militaires, exiger la refonte de la Cei ici et maintenant, exiger un partage équitable de nos ressources. Bien avant, nous allons animer une conférence de presse conjointement le mercredi 5 septembre 2018. Et cette conférence de presse énoncera le contenu des actions démocratiques qui seront organisées. Nous n’avons pas signé d’accord formel.

Nous avons fait une séance de travail qui a été sanctionné par un communiqué final. Dans le communiqué final, nous convenons d’analyser ensemble certaines questions d’intérêt national et de travailler à aider les ivoiriens sur ces questions. Nous ne sommes pas parvenus à un accord, à une alliance, nous sommes dans une volonté de travailler ensemble. Ce n’est pas mon calendrier personnel c’est le calendrier de la jeunesse de Eds. Oui le meeting tient. Il se tiendra le 15 septembre 2018 au stade du village d’Anono. C’est un grand rendez-vous et les ivoiriens répondront massivement comme ils ont répondu massivement au meeting de la place Cp1. Ils viendront pour qu’ensemble on puisse sonner la mobilisation pour libérer la Côte d’Ivoire du joug du régime Ouattara. La jeunesse du Pdci sera invité, et je suis convaincu que les présidents Innocent Yao et Kouadio Valentin prendront la parole pour parler aux Ivoiriens ».

Yacouba Gbané

Source: letempsinfos.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.