Acculé par la justice, Sarkozy se réfugie derrière la théorie du complot

Acculé par la justice, Sarkozy se réfugie derrière la théorie du complot

Au lieu de se résoudre à assumer les affaires à cause desquelles la justice de son pays l’accule, l’ancien président français Nicolas Sarkozy, tente d’esquiver le sujet en criant au complot. Or, lorsque l’ancien Directeur général du Fmi, Dsk, avait des démêlés avec la justice et qu’il le dénonçait, Sarkozy, alors tout feu, tout flamme, au pouvoir, lui répliqua sèchement : « Répondez à vos juges. Et épargnez aux Français vos commentaires ». Mais il a suffi qu’il soit placé en garde à vue le 1er juillet 2014 pendant 15h et mis en examen, « pour trafic d’influence et corruption », pour que Nicolas Sarkozy rue dans la théorie du complot. Complot du pouvoir Hollande contre lui. Son ami fidèle Brice Hortefeux n’a pas manqué de dénoncer l’instrumentalisation politique qui serait faite du dossier, c’est-à-dire la manipulation de la justice qui s’acharnerait sur lui sans raison.
Or, le pouvoir Hollande, même si son estime est en berne dans l’opinion des Français, ne peut être derrière toutes ces affaires qui ne finissent pas de naitre, contre Sarkozy. Dossier dont « Karachi, affaire Karachi, volet financier de l’affaire Karachi, affaires des sous-marins, affaire Balladur, Béthencourt, argent de Kadhafi, écoutes téléphoniques, etc. » Il vient de s’ajouter à la liste noir, l’ouverture d’une enquête, par le parquet de Paris, « sur le paiement par l’Ump des pénalités infligées à Nicolas Sarkozy ». Malgré toutes ces affaires dont certaines ont été révélé par le confrère Médiapart, l’ancien président français fait croire que le dossier est politique et qu’on lui en veut parce que, considéré comme un adversaire redoutable. Au regard de cet entêtement de Sarkozy, et de  sa capacité à faire admettre cette idée à ses partisans, il convient de savoir les fondements de la théorie du complot, à travers un exemple bien contemporain.
 
Le complot du siècle ?
 
En 2010, Internet a permis à l’humanité de découvrir un exemple de théorie du complot qui fait alors florès. La théorie du complot consiste à imaginer une sorte de scénario des plus compliqués, pour trouver le coupable des malheurs qui arrivent à un peuple, à une personne. Or, ce peuple ou cet individu s’estime intelligent et doué. Si bien que les malheurs ne peuvent pas lui arriver par lui-même. Ce peuple ou cette personne, instinctivement, à cause de l’émotion qui est en lui, est sûr d’une chose : Il y a forcement quelque part quelqu’un qui complote et qui lui veut du mal. Exactement comme Nicolas Sarkozy qui, aujourd’hui, se croyant indispensable au redressement de la France, parce que hyper intelligent, fait croire que le pouvoir lui en veut. Il s’agit des attentats du 11 Septembre du Wall Trade Center en 2001. On peut déjà dire que le raisonnement est émotionnel.
Un raisonnement de type primitif, observé déjà, à l’époque de Moïse, à l’âge de bronze. Où, pour vidanger toutes les rancœurs, toutes les haines développées dans le peuple, et en particulier, les haines relatives au comploteur des sources du malheur, Moïse avait instauré un phénomène de bouc-émissaire. Une fois par an, on envoyait un bouc au désert, qui portait ces colères du peuple. La théorie du complot joue sur la faiblesse des personnes bien sensibles, qui croient facilement à un complot. Mais selon des scientifiques, lorsqu’on les regarde avec un recule raisonnable, les attentats du 11 Septembre du Wall Trade Center en 2001, on conclut qu’il n’est pas possible d’avoir fait un complot. « Mais lorsqu’on entre sur les vidéos de ceux qui défendent cette théorie du complot, on est pris par des détails sans cesse qui s’accumulent. Si bien que, si on ne prend pas de recule, on se laisse facilement prendre.» Indique l’information.
Selon ce qui se disait alors, il s’agissait d’un complot mondial provoqué par le Mossad et la Cia. Et que n’ayant pas réagi outre mesure, c’est que Obama même faisait partie du complot, en collaboration avec une secte, les illuminatis. Secte qui dirigerait à la fois le parti démocrate et le parti républicain des Etats-Unis. Voyez-vous un tel raisonnement ! Mais en général, les cerveaux de la théorie du complot ne manquent pas d’imagination. Et selon eux, ceux qui ont commis l’attentat, le revendiqueraient. Ils s’en vanteraient.  Ce seraient des islamistes du réseau de Ben Laden. On sait que l’un des avions qui avaient été pris en otage et orientés sur les Tours, fut forcé par les passagers informés par téléphone, à s’écraser ailleurs au sol.
 
Les attentats du 11 Septembre du Wall Trade Center
 
Les défenseurs de la théorie du complot ont expliqué dans les détails l’opération. L’écroulement des Tours jumelles. En clair, des avions bourrés de kérosène qui s’écrasent au 2/3 d’une Tour.  Donc avec des centaines de milliers de tonnes au-dessus qui pèsent. Que s’est-il passé ? La structure de la Tour est faite de poutres d’acier. Et lorsqu’il y a effet de four, avec du kérosène qui brûle à l’intérieur de l’immeuble, ces poutres deviennent incapables de supporter l’ensemble des étages. Un seul étage qui cède et la masse qui est au-dessus, d’étape en étape, s’écroule. Et cela provoque l’écroulement total de la Tour verticalement.
Et lorsqu’on regarde sur internet, on a des thèses insistant ainsi : « Regardez ! Il y a forcément un complot. Le Wall Trace Center a été miné avant, il a été préparé pendant des semaines, c’est pourquoi il s’est écroulé comme dans l’écroulement de préparation à des explosifs.» Des prétendues preuves avaient été brandies. « A savoir ici ou là, on voit très bien une fenêtre qui explose au moment où la Tour s’écroule. Elle explose un tout petit plus bas que l’écroulement. » Or, selon des ingénieurs, tout cela est dû simplement à la pression de l’air « d’une Tour qui s’écroule quasiment à la vitesse d’une chute libre. Et donc cela provoque une surpression et alors une fenêtre un peu plus fragile explose, c’est logique. » Mais chaque fois qu’une explication scientifique est donnée, les théoriciens du complot trouveront un autre détail qui constitue une preuve. Précisant qu’en réalité, pendant des semaines, des centaines d’hommes, motivés par le Mossad, dirigés par la Cia, auraient miné le Wall Center.
Seulement, lorsqu’on prend un peu de recule raisonnable et qu’on observe comment se fait la préparation de la destruction d’un immeuble, on reste pessimiste. On sait qu’il faut des semaines et des détonateurs. Ensuite, les explosions doivent être dirigées de loin avec des appareils précis. Qui font des explosions à la mi-seconde. De même, il faut nécessairement percer des endroits. Et cela prend des semaines. Il est indéniable que, dans une telle opération dirigée, dit-on, par la Cia, où il y a de nombreuses personnes, on en trouvera des patriotes, bien consciencieux. D’autres voudraient par exemple, être célèbres. Alors dans cette démocratie ouverte que constitue l’Etat américain, quelqu’un aurait forcément parlé. Disant : « Je faisais partie du complot avec mes mille collègues ». Mais les théoriciens du complot ne s’étonnent pas que personne n’ait parlé. Malheureusement, sur Internet, on constate que des millions de gens y croient. Au point qu’on dise que 45 % des Américains pensent que l’attentat contre le Wall Center le 11 Septembre 2001 est dû à un complot venant du Mossad et des Juifs.
De la même manière, Nicolas Sarkozy, sait que l’humanité ne sera jamais parfaite. Etant faite d’hommes qui ont en eux, une loi primitive de leurs passions, elle croira en partie, la théorie du complot. L’ancien président parviendra à émouvoir une partie de l’opinion française, mais le poids et la quantité des  affaires qui l’accablent devraient éclairer le jugement de la justice. Quand on a eu à dire à Dsk, « Répondez à vos juges. Et épargnez aux Français vos commentaires », on ne devrait pas à son tour se refugier derrière la théorie du complot pour sauver sa tête.
 
Germain Séhoué
 
IN LE TEMPS DU MARDI 8 JUILLET  

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.