Accusations contre de Vice Média contre le ministre Hamed Bakayoko: Fustigeant l’opposition, Ahouman Gaël Lakpa adresse un droit de réponse à Adjoumani

Accusations contre de Vice Média contre le ministre Hamed Bakayoko: Fustigeant l’opposition, Ahouman Gaël Lakpa adresse un droit de réponse à Adjoumani

Monsieur Adjoumani a tendance à agiter partout et en toute circonstance le spectre de l’opposition. Il en a fait son fond de commerce au RHDP et pour l’instant le marketing prospère très bien. Tellement convaincu et effrayé par cette opposition tactique, motivée et très certainement victorieuse en octobre 2020, dès le premier tour, il en a une peur bleue et s’agite dans tous sens.

Dans l’affaire des accusations proférées par le média occidental Vice, contre le ministre d’État Hamed Bakayoko, cité comme étant le baron du trafic de drogue en Afrique de l’ouest, monsieur Adjoumani décide comme a ses habitudes de se lancer dans ses discours dithyrambiques en accusant sans fondement aucun l’opposition de manigances malsaines ces termes : “Cet « attentat politique » contre le ministre d’Etat Hamed Bakayoko est une nouvelle preuve que nos adversaires politiques ne se privent désormais plus de rien pour atteindre l’honorabilité et la crédibilité des hauts cadres de notre grand parti… En tout état de cause, nous demandons à nos vaillants militants du RHDP de rester sereins, de ne point se laisser distraire par ces coups d’épées dans l’eau d’une opposition en total naufrage.” Fin de citation.

Alors qu’en effet, le concerné même, en homme d’État a décidé de laver l’honneur et l’image de la république, et par ricochet sa propre honorabilité en s’attaquant frontalement au problème. Monsieur Adjoumani ne peut se permettre de louper cette énième occasion de se donner en spectacle. En véritable griot, il ne peut se  de fabriquer des fantaisies, profitant ainsi de la situation pour justifier son salaire au RHDP, lui, le transfuge du PDCI RDA. L’élément n’est point a présenté lorsque nous savons tous qu’il n’a pas la même ADN politique que les Kandia Camara, Adama Bictogo et autres. C’est l’enfant adopté qui se sent obligé de démontrer indéfiniment son amour pour le père par les frères.

Sinon, rien ne justifie ses allégations portées contre l’opposition. Si tel est qu’il veut soutenir la thèse d’un complot commandé contre le Premier ministre par intérim dans cette affaire, nous voudrions lui rappeler que ce ne sont pas les opposants qui ont accordée l’accréditation autorisant aux journalistes d’entrer sur le territoire nationale et de mener leur enquête. C’est bien le ministère de le communication dirigé par le RHDP. Des adversaires politiques, il n’y en a pas que dans l’opposition. Il y en a plus au sein du RHDP, depuis l’engagement des hostilités pour la succession du Président Alassane Ouattara, en témoigne le sort réservé à Guillaume Soro.

Depuis l’éclatement de cette affaire, aucun homme politique de l’opposition ne s’est officiellement exprimé. Ils sont tous fixés sur l’objectif de faire enrôler le maximum de leurs militants et sympathisants sur la liste électorale afin de sonner la fin du RHDP par les urnes au soir du 31 Octobre 2020.

Que personne ne cherche à distraire les ivoiriens, la justice se charge des questions judiciaires. Même pas lui Adjoumani ne peut prouver l’innocence ou la culpabilité de l’accusé dans cette affaire. Il aura beau chanté les mérites du ministère Hamed Bakayoko, ces chants seront comme une goutte d’eau dans la mer. Alors qu’il retourne à son ministère régler les problèmes des ivoiriens. Il pourrait par exemple chercher des solutions pour l’autosuffisance alimentaire de la Côte d’Ivoire.

Le ministre d’État Hamed Bakayoko a bien été accusé, en même temps que l’État de Côte d’Ivoire et l’ensemble de tous les Ivoiriens. Face à ce gros scandal honteux pour la nation ivoirienne, celui-ci a opté pour l’action la plus correcte et réglementaire qui soit. C’est à dire porter plainte contre les deux journalistes de Vice Média.

Après qu’il ait annoncé cette action juridique, que voulez vous qu’il soit ? Certains amis ou collaborateurs peuvent lui apporter leur soutien. C’est légitime ! Chose que nous nous en privons pas d’ailleurs le soin de faire, dans un esprit républicain et patriote.

C’est pourquoi, nous soutenons cette démarche et attendons que la plainte soit effective et portée au siège de Vice Média pour que l’honneur de toute la Côte d’Ivoire et de la sous région soit rétablie au yeux de la communauté nationale et internationale. À part cela, s’il n’y a aucune plainte, donc plus de suite au dossier, nous nous donnerons rendez-vous pendant les campagnes électorales.

Ahouman Gaël Lakpa,

Auteur-Écrivain :

Poète, Romancier et Dramaturge,

Communication Politique,

Analyste sociopolitique.

Directeur de Cabinet et Porte-parole du Président Abel Naki

11 comments

  1. 329294 40392An attention-grabbing dialogue is value comment. I believe which you need to have to write much more on this matter, it wont be a taboo topic however normally individuals are not sufficient to speak on such topics. To the next. Cheers 168935

  2. 849935 271140Outstanding post. I was checking constantly this weblog and Im impressed! Really valuable information specially the last part I care for such data considerably. I was seeking this certain information for a long time. Thank you and greatest of luck. 288195

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.