Adjoumani prévient Banny, Essy Amara, KKB et Kablan Brou: « Si vous vous présentez à l’élection de 2015 sous la bannière du PDCI, votre candidature sera rejetée »

Adjoumani prévient Banny, Essy Amara, KKB et Kablan Brou: « Si vous vous présentez à l’élection de 2015 sous la bannière du PDCI, votre candidature sera rejetée »

Le porte-parole du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) Kobenan Kouassi Adjoumani a animé une conférence de presse le mardi 17 mars 2015 pour faire le bilan de l’organisation du 5e Congrès extraordinaire du 28 février 2015 de son parti. Un Congrès qui, a-t-il rappelé, a permis d’abroger la résolution du 12e Congrès ordinaire du Pdci relative à la présentation par ce parti, d’un candidat militant actif et la prise d’une nouvelle résolution en faveur d’un soutien, à la candidature du Président Alassane Ouattara, candidat unique du Rhdp, à l’élection présidentielle de 2015.

Au cours des échanges avec la presse, le porte-parole du Pdci est également revenu sur la volonté de quatre militants de sa chapelle politique, Charles Konan Banny, Essy Amara, Kouadio Konan Bertin (KKB) et Jérôme Kablan Brou, de vouloir se présenter à la présidentielle de 2015 comme des candidats du Pdci. « Le Pdci a déjà fait son choix lors de son 5e Congrès extraordinaire. (..) Ceux qui insistent, nous avons déjà dit qu’ils sont candidats en leur propre. Ils sont candidats mais ils ne prendront pas l’étiquette du Pdci pour être candidat. Mon souhait est que ces quatre (4) irréductibles aillent déposer leurs candidatures en se faisant passer pour des candidats du Pdci pour que leurs candidatures soient rejetées. Nous leur avons fait savoir que s’ils déposent leurs candidatures au titre du Pdci, elles seront rejetées. Et ils s’entêtent. Mais elles seront rejetées parce qu’elles ne seront pas dans les normes et ne répondront pas aux critères », a prévenu Kobenan Kouassi Adjoumani.

Le porte-parole du Pdci a indiqué que cette conférence de presse met fin à tout ce qui est en rapport avec le 5e Congrès extraordinaire. Il a toutefois ajouté qu’il aura d’autres rencontres avec les journalistes pour les raisons suivantes : « Nous avons décidé non pas de parler de tous les adversaires qui vont nous attaquer dans les journaux, mais d’attaquer certains pour qu’eux aussi ripostent».

A.A

Source: L’intelligent d’Abidjan

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE