Affaire de “Profiteurs” et “Lutteurs”: Franklin Nyamsi, un conseiller de Guillaume Soro en explique la distinction conceptuelle

La guerre de succession dans le camp Ouattara fait rage. Ce n’est pas un fait nouveau. Tous l’ont nié lorsque EBURNIENEWS.NET en a fait l’écho pendant plusieurs années. Depuis quelques semaines, cette guerre de tranchées a pris une autre allure avec des attaques plus ou moins frontales entre les poulains de Ouattara divisés en deux camps: le camp des “profiteurs” et le camp des “lutteurs”. C’est du moins ce que nous apprend Kamaraté Souleymane, le directeur de protocole de Guillaume Soro.

S’il se trouve des personnes pour penser que ces deux termes (“Profiteurs” et “Lutteurs”) ont été choisis au hasard, alors il faudrait préciser que ces personnes se trompent. En effet, dans une analyse conceptuelle qu’il nous a fait parvenir, le Professeur Franklin Nyamsi, un des conseillers de Guillaume Soro, nous informe que ces termes ont été introduit dans le débat politique en Côte d’Ivoire par Guillaume Soro lui-même.

Dans son analyse, le Professeur Franklin Nyamsi revient sur ce qu’il considère comme «une distinction conceptuelle subtile, récemment introduite par le Chef du Parlement ivoirien dans le débat politique en cours dans son pays. D’une part les Profiteurs, de l’autre, les Lutteurs».

Pour coller à l’innovation des TIC, monsieur Nyamsi a décidé de présenter son analyse au travers d’une vidéo. Ca passe mieux pense-t-il. Et ce n’est pas faux puisque beaucoup d’internautes passent plus de temps à visionner les vidéos qu’à lire des articles jugés parfois trop longs.

LIRE AUSSI: “Ciel orageux entre Ouattara et Soro: Les révélations du chef dozo Togo Belco sur les casses de la BCEAO de Bouaké confirme la brouille

Selon Franklin Nyamsi, l’analyse et la clarification apportée par Guillaume Soro permettraient de «comprendre la campagne risible de calomnies et de bassesses politiciennes que certains de ses prétendus rivaux contemporains se fatiguent à intenter stérilement contre lui».

Après avoir fait une analyse philosophique des qualités de “lutteur” de son mentor Guillaume Soro, monsieur Nyamsi conclut que ce dernier et ses amis «servent la Politique, ce noble art de la gestion des affaires publiques que le Chef de l’Etat ivoirien, le président Alassane Ouattara, a magistralement résumé dans la notion clé du VIVRE-ENSEMBLE». Entendez par là, par opposition aux «Profiteurs, qui se servent de la Politique, ne peuvent que jalouser les Lutteurs».

Ainsi donc viennent de naître deux “nouveaux” concepts politiques en Côte d’Ivoire. Il reste à savoir si tout le monde leur donne le même sens, surtout quand ces concepts se rapportent à Soro Guillaume?

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*