Affaire des 300 tonnes de stocks d’armes de Soro Guillaume: Le soutien inattendu d’un pro-Gbagbo et ancien dirigeant de la FESCI à Soro

Affaire des 300 tonnes de stocks d’armes de Soro Guillaume: Le soutien inattendu d’un pro-Gbagbo et ancien dirigeant de la FESCI à Soro

Guillaume Soro a dû sentir une sorte de chaleur inattendue dans le dos s’il a lu le post de ce pro-Gbagbo, qui se présente lui-même comme un de ses anciens camarades de lutte. En effet, sous le titre évocateur de “Affaires des 300 tonnes de stocks d’armes de Soro Guillaume: Quand l’ONU donne un coup de pouce à Hamed Bakayoko dans la course au pouvoir”, l’auteur de ce texte traite le dernier rapport des experts de l’ONU de complaisant et partisant.

Si l’auteur reconnaît volontiers que sa prise de position par rapport à ce rapport peut être biaisé à cause de ses liens présumés avec Guillaume Soro par le passé, il se défend tout de même de rouler pour lui puisqu’il souligne avoir pris position contre le même Guillaume Soro dans des posts précédents.

Ce qui motive le post, indique l’auteur, c’est l’envie de souligner le caractère ridicule des conclusions du rapport selon lesquelles Guillaume Soro aurait acheté des armes d’une aussi grande importance san que Ouattara, le supposé chef suprême des armées, n’en soit informé.

Lisez plutôt la contribution ci-dessous

Ebunienews.net

_________

Affaires des 300 tonnes de stocks d’armes de Soro Guillaume: Quand l’ONU donne un coup de pouce à Hamed Bakayoko dans la course au pouvoir

Il est difficile de prendre part au débat sur le rapport sans sembler défendre Soro. Mais je vais m’y essayer. Je reconnais volontiers que des soupçons pèseront sur mon analyse, car Soro Guillaume que plusieurs de mes posts ont écorné est quelqu’un que je connais personnellement parce que j’ai milité avec lui à la FESCI. Nous êtions tous des responsables FESCI dans des cités universitaires dans la commune de Port-Bouët. Par la suite, nous sommes devenus tous les deux membres du Bureau Exécutif National de la FESCI.

Mais c’est justement parce que je pensais le connaître que j’ai été profondement attristé de constater que cet ami d’hier a pris les armes pour faire subir au peuple ivoirien des violences d’une cruauté sans pareille et que nous gardons tous en mémoire. Le gendarmes de Bouaké tués comme des animaux et le massacre des danseuses d’Adjanou (ces gardiennes d’un pan de notre culture Akan) ne peuvent pas me permettre un seul instant d’apporter mon soutien à Soro.

Soro mérite bien le lynchage dont il fait l’objet aujourd’hui. Mais j’aurais souhaité que ce rapport de l’ONU soit un peu plus professionnel pour faire ressortir les traffic d’armes auxquels se livraient la rébellion de Soro pendant les 10 années de guerre contre le régime Gbagbo plutôt que de faire de la surenchère juste pour contenter le camp Hamed Bakayoko dans la guerre de succession que ces deux hommes se livrent.

Concentrer l’enquête sur la période après l’arrestation du président Laurent Gbagbo est ridicule et rend suspect le mobile poursuivi par les enquêteurs de l’ONU. Car à cette époque, Soro était Premier Ministre de Alassane Dramane Ouattara. Donc tous les actes qu’il posait était au nom du régime Ouattara. C’est vrai que Soro fut pendant une longue période Premier Ministre et Ministre de la Défense, mais après l’élection de Soro à la tête de l’Assemblée Nationale, c’est bien Ouattara lui même qui a assuré cette fonction de Ministre de la Défense. N’y a-t-il pas eu d’achat d’armes à cette époque là? Si oui, n’était-ce pas en violation des même sanctions qui ne sont toujours pas levées que ces achats d’armes ont été effectués?

Même lorsque Soro était Ministre de la Défense, Ouattara était toujours le chef suprême des armées. Et à ce titre, Soro ne pouvait jamais procéder à des achats d’armes sans en aviser Ouattara. Supposons que Soro aurait ”doublé” Ouattara sur le sujet en son temps. Pourquoi Ouattara n’a-t-il pas decouvert cela quand il a pris la tête du ministère de la defense?

A vrai dire, Ouattara et ses soutiens veulent préparer les esprits à la liquidation prochaine de Soro. Pour ce faire il faut faire croire que lui seul gérait la Côte d’Ivoire jusqu’à une période récente. C’est ce principe là même qui rend suspect le motif de la période que couvre l’enquête de l’ONU. En effet, tout comme Guillaume Soro, Hamed Bakayoko était membre du même gouvernement Ouattara en chargé de la sécurité intérieure. Et à ce titre des achats d’armes ont également été effectués à la même époque. Pourquoi les achats réalisés par monsieur Bakayoko ne sont-ils pas frappés d’illégalité?

Non monsieur Ouattara! Ce qui nous ferait plaisir d’investiguer ce sont les crimes commis avant et après la crise postélectorale et même aujourd’hui. Tous les crimes commis par Soro et sa rébellion avant et après la crise postélectorale vous sont opposables. Vous étiez son chef. Et les écrits existent qui prouvent que vous avez donné des instructions pour que les milices dirigées par Soro et IB commettent des crimes.

Vous êtes donc tous les deux coupables!

Battez-vous! Tuez-vous si vous voulez. Mais faites-le de sorte à épargner les populations innocentes, s’il vous plaît!

Tanoh

 

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.