Affaire ‘‘Je suis un Ivoirien sans précision’’/ «Choisis l’ethnie de ton père»: LIDER à Ibrahima Bâ «il ne te revient pas à toi de dicter au Pr. Koulibaly quelle ethnie il doit choisir.»

Affaire ‘‘Je suis un Ivoirien sans précision’’/ «Choisis l’ethnie de ton père»: LIDER à Ibrahima Bâ «il ne te revient pas à toi de dicter au Pr. Koulibaly quelle ethnie il doit choisir.»

J’ai pris connaissance, à la Une de L’Intelligent d’Abidjan en date du 23 avril 2014, d’une prise de parole du directeur de l’Institut national de la statistique, en charge de la conduite du recensement général de la population et de l’habitat en cours en Côte d’Ivoire depuis le 17 mars 2014. M. Ibrahima Bâ, puisque c’est de lui qu’il s’agit, enjoignait au président de LIDER, qui conteste le bien-fondé de la collecte des données ethniques et religieuses, de choisir l’ethnie de son père.

Il me plait d’informer l’auteur de cette sortie que la question n’est pas que «Big Brother» Bâ dicte au Pr. Koulibaly quelle ethnie il doit choisir. Il ne s’agit pas pour l’Etat de dire si un citoyen doit choisir l’ethnie de son père ou celle de sa mère. Ce que nous voulons savoir, c’est pourquoi l’Etat veut contraindre les populations à choisir une ethnie? Quel en est l’intérêt pour l’Etat et pour les citoyens?

Bébé, à sa naissance, les parents du président de LIDER lui ont choisi son nom, mais l’Etat est allé l’écrire avec un K au lieu d’un C. Il aurait même pu écrire Quoulibali. Sans raison, l’Etat a choisi pour lui, en dehors de la volonté de ses parents.

Dans l’enfance, ils ont continué de choisir pour lui. Après avoir passé son baccalauréat, il voulait devenir médecin, sur la base de fiches d’orientation que l’Etat lui a fait remplir en terminale. L’Etat n’a pas tenu compte de ses choix et a décidé de l’envoyer à l’Ecole normale supérieure pour étudier les sciences naturelles. Finalement, il est devenu étudiant en sciences économiques. Après sa deuxième année de fac, l’Etat ne lui a rien demandé, et le Pr. Koulibaly a choisi de faire de l’économie plutôt que de la gestion. Il est devenu titulaire d’une maîtrise en économie.

Adulte, après sa maîtrise, l’Etat lui a encore une fois fait remplir des fiches pour savoir s’il voulait une bourse pour aller aux Etats-Unis ou en France. Il avait choisi les Etats-Unis, l’Etat l’a, sans justification, envoyé en France. Il est allé en France.

Chaque fois que l’Etat a choisi pour lui, il s’est fondé sur ses besoins et ses moyens.

Aujourd’hui, le père et la mère du Pr. Koulibaly ne sont plus de ce monde. Et l’Etat a la prétention de lui demander de choisir son ethnie ?!!

La question qui a été posée à M. Bâ est de savoir pourquoi lui et l’Etat ont besoin de ce choix? Incapable de donner une réponse, M. Bâ voudrait imposer au citoyen Koulibaly de choisir l’ethnie de son défunt père. Le président de LIDER, ancien président de l’Assemblée nationale, ancien ministre de l’Economie et des Finances, ancien ministre du Budget, agrégé d’économie et enseignant en sciences éco serait-il encore un bébé ? L’Etat voudrait-il encore l’infantiliser à 57 ans, père de trois enfants? Quid de sa propre volonté? Non ! Le directeur de l’Ins n’a pas à dicter au Pr. Koulibaly ni à aucun citoyen quelle ethnie choisir.

La seule chose qu’il a à faire, c’est d’expliquer à l’opinion les raisons qui le pousse à vouloir à tout prix, même celui du mensonge et de la violation de la loi, extorquer cette statistique ethnique. A lui de nous dire quel rôle cette variable peut jouer dans la planification stratégique pour améliorer la qualité du quotidien des Ivoiriens. En attendant, le choix du Pr. Koulibaly est fait. Il est identique à celui que LIDER recommande sans équivoque au peuple de Côte d’Ivoire: Ivoirien sans précision.

Dr. Eblin Pascal Fobah

Eblin Pascal Fobah 300x169 Affaire ‘‘Je suis un Ivoirien sans précision’’/ «Choisis l’ethnie de ton père»: LIDER à Ibrahima Bâ «il ne te revient pas à toi de dicter au Pr. Koulibaly quelle ethnie il doit choisir.»

Eblin Pascal Fobah

Délégué national aux Questions sociétales de LIDER
Représentant de LIDER au sein du Comité de veille et de mobilisation sociale du Rgph mis en place par le gouvernement.

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.