Affaire « La maison de Gbagbo à Mama transformée en hôtel de passe »: Le RDR pris en flagrant délit de mensonge. Les envoyés spéciaux démontent les mensonges du pouvoir. Les autorités coutumières et les villageois indignés! | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France | Affaire « La maison de Gbagbo à Mama transformée en hôtel de passe »: Le RDR pris en flagrant délit de mensonge. Les envoyés spéciaux démontent les mensonges du pouvoir. Les autorités coutumières et les villageois indignés!eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France
Affaire « La maison de Gbagbo à Mama transformée en hôtel de passe »: Le RDR pris en flagrant délit de mensonge. Les envoyés spéciaux démontent les mensonges du pouvoir. Les autorités coutumières et les villageois indignés!

Affaire « La maison de Gbagbo à Mama transformée en hôtel de passe »: Le RDR pris en flagrant délit de mensonge. Les envoyés spéciaux démontent les mensonges du pouvoir. Les autorités coutumières et les villageois indignés!

Joseph Goli Obou, chef de terre de Mama : «ce qui est écrit est faux et relève de l’extravagance»

Je vous attendais pour vous le dire. Rien ne peut expliquer un tel acte. Dire que la résidence de Laurent Gbagbo est transformée en maison de joie, c’est méchant et c’est faux. Je crois que c’est une façon de nous humilier et de se moquer du président Laurent Gbagbo. Mais, en le faisant, le journaliste se moque de son pays, la Côte d’Ivoire. Parce qu’il veut signifier par là que le régime n’est pas capable de prendre soin des biens d’un ancien chef d’État. Ce qu’il faut savoir, c’est que j’ai interdit l’accès de la maison à quiconque. Y compris les habitants de Mama. Donc ce qui a été écrit est faux et relève même de l’extravagance.

Bertin Ouraga, chef du village de Mama (à Abidjan pour des raisons de santé) : «Je suis surpris par cette façon de faire»

« Je suis à abidjan depuis quelques mois, à cause de mes problèmes de santé. Mais j’ai appris cette histoire. Il paraît que celui qui a écrit le papier est un correspondant du patriote à Gagnoa. Sachez qu’il n’est pas venu au village avant d’écrire. Je suis réellement surpris par cette façon de faire, d’écrire sans aller à la source. Pour moi, cela constitue une faute. s’il était venu au village, le journaliste aurait vu que ce qu’il veut écrire est faux. Voire impossible».

Belem Inoussa dit LadJi (Allogène) : «Je suis surpris»

J’ai entendu, comme tout le monde, l’histoire. Mais, moi, je ne sais pas qui a écrit de telles choses. Je suis surpris. Je peux dire que les choses comme ça ne peuvent pas se passer au village. On est au village ici, on est les mêmes et le monde voit ce qui s’y passe.

Zadi Guédé, chef du village de Zébizékou : «Ce n’est pas possible».

Vous savez, le mercredi 22 juillet 2014, le village de Zébizékou était à Mama pour aider à l’entretien de la résidence. Si c’est cette cour que nous avons nettoyée là, je suis plus que convaincu que ce qui a été écrit n’est pas possible. C’est donc archi-faux.

Bernard Djédjé, chef de Karahi : «Il faut porter plainte»

Ce que le journaliste a écrit est inconcevable. Il n’y a rien d’autre à faire que de porter plainte, comme le gouverneur l’a dit. En tout cas, pour ce qui me concerne, il faut saisir la Justice.

Hervé Francis Kouakou, Sg Jfpi section Gbadi-centre: «le mensonge est trop gros».

J’étais à Gagnoa quand j’ai appris la nouvelle. J’ai été surpris tellement le mensonge est gros. Mais je dois avouer que ça ne m’a pas dit grand-chose. Parce que je savais que c’était faux. Seulement je me demande pourquoi dire des choses aussi graves alors que ce n’est pas vrai.

Rodrigue OBou Zouogbo, président des jeunes : «c’est choquant !»

Je suis simplement bouleversé par ce qui a été écrit sur la résidence du président Laurent Gbagbo pendant qu’il séjourne à La Haye. C’est faux et c’est choquant ! Il faudra saisir aussi le cnp. Ce que l’auteur de l’article a écrit ne peut pas arriver à Mama, encore moins à la maison du président Laurent Gbagbo. Ici, ce n’est pas tout le monde qui a accès à cette à tout moment à la résidence. Je dis que ce qui a été écrit n’est pas vrai.

Source : Notre voie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.