Affaire Lamine Diack, HSF hausse le ton: « Que la France libère le cacique de l’athlétisme, faute de quoi, nous allons saisir les Nations Unies »

Affaire Lamine Diack, HSF hausse le ton: « Que la France libère le cacique de l’athlétisme, faute de quoi, nous allons saisir les Nations Unies »

Voilà presque deux ans que le Sénégalais Lamine Diack vit un séjour forcé en France avec interdiction de sortie du territoire Français.

Pourtant au-delà de la présomption d’innocence qui semble avoir été occultée dans le cas Lamine Diack, l’ancien Président de l’UEFA, le Français Michel Platini, candidat à la succession de Blatter à la tête de la FIFA a été épinglé, pour ne pas dire « pris la main dans le sac » avec deux millions de francs suisses. Condamné à une suspension de six ans par le comité d’éthique de la Fédération internationale de Football Amateur (FIFA), sa peine, par miracle a été ramenée à deux ans.

Aujourd’hui, très chauvins et solidaires avec leurs compatriotes en difficulté, on parle même de complot ourdi au sein de l’UEFA, pour contrer le projet du Français de briguer la tête de la FIFA. Résultat : Platini vaque à ses occupations tandis que Lamine Diack est assigné à résidence de façon abusive.

Car comment interpréter et comprendre cette situation dont l’unique objectif, selon nous, est de discréditer cet homme émérite de 84 ans, fierté de tout un continent?

Pour le rappel des faits, l’ancien de l’IAAF (L’association international des fédérations d’athlétisme), ce cacique du monde sportif, le premier président non –européen qui a eu un bilan exceptionnel avec des recettes à plus d’un milliard d’euros, est mis en examen pour une affaire de présumée corruption.

Les Organisations sportives, financières et même politiques et civiles sont souvent éclaboussées par des scandales financiers et on compterait par les bouts des doigts celles dont les dirigeants auraient les mains propres.

Mais comme ces instances sont dirigées à plus de 90% par des occidentaux, les faits sont souvent étouffés dans l’œuf, où s’ils échappent au contrôle, ils seront gérés diplomatiquement.

« Vous avez dit diplomatiquement » pourrait-on demander à Horizon sans frontières ?

Oui ! L’affaire Lamine Diack, pour Horizon sans frontières n’est qu’un complot visant à salir, voire même diaboliser un continent qui regorge de ressources humaines de qualité pour les empêcher d’accéder à de hautes fonctions.

Oui, l’Afrique regorge de leaders, qu’ils croient eux-mêmes ou non !
C’est pourquoi HSF l’Organisation internationale de défense des migrants qui ne saurait supporter une injustice, ou une Justice de deux poids, deux mesures, exige la libération immédiate et sans condition de Lamine Diack pour qu’il puisse jouir de tous ses droits.

Ou faute de quoi une plainte sera adressée contre la France au Haut-commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme dans les jours à venir. S’il est vrai que blancs, noirs, africains, asiatiques ou occidentaux nous sommes égaux devant cette institution, le droit sera dit et le respectable leader, qui des années durant a servi le monde sportif, sera libre comme les autres le sont.

Par ailleurs l’Organisation interpelle l’Union Africaine, Le Président de la République du Sénégal, le nouveau ministre des Sénégalais de l’Extérieur et celui de la justice sur ce cas qui nous interpelle tous sur la problématique « Intégrité et dignité » .

Car comme disait l’autre : « La véritable justice est de faire…ce qui est juste »

Boubacar Seye

Citoyen Européen d’origine Africaine

Président d’horizon sans Frontières

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE