Affaire “L’article 35 de la Constitution m’empêche d’être candidate”: Nanankoua Gnamantêh répond à Danièle Boni Claverie «évitons le djihadisme politique » !

Affaire “L’article 35 de la Constitution m’empêche d’être candidate”: Nanankoua Gnamantêh répond à Danièle Boni Claverie «évitons le djihadisme politique » !

Le jeudi 18 juin 2015, la présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (Urd), Danièle Akissi Boni-Claverie, a animé une conférence de presse, dans un hôtel de la commune de Cocody. Après avoir fait le tour d’horizon des maux qui minent la Côte-d’Ivoire depuis le vendredi 24 décembre 1999 et l’avenir sombre qui se dessine à cinq mois de la présidentielle du dimanche 25 octobre 2015, elle a soutenu : « L’article 35 de la Constitution m’empêche d’être candidate. Oui, je suis inéligible parce que je suis une « ou », c’est-à-dire » qu’un de mes parents n’est pas Ivoirien. Je trouve cela injuste. J’ai représenté à l’hémicycle de 1980 à 1985, j’ai occupé de hautes fonctions dans l’administration et au sommet de l’Etat 2 fois en tant ministre… Malgré tout ça, je suis frappée d’inéligibilité à l’élection présidentielle… ». Il en est de même pour Alassane Ouattara : « …à ceux qui défendent la thèse que le Président est rééligible de plein droit parce qu’ayant exercé la fonction présidentielle, nous répondons que la Constitution impose les mêmes conditions à tous les candidats. Alors, comment sortir de ce dilemme ? ».

Le dilemme peut être solutionné, le plus simplement du monde, chère présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (Urd).

Qui n’a pas entendu parler de Henry Kissinger, né Heinz Alfred Kissinger, le 27 mai 1923 à Fürth en Allemagne, dans l’histoire des Etats-Unis d’Amérique où l’on pourrait parler de « démocratie sauvage » ? Henry Kissinger y immigre en 1938 et est naturalisé en 1943. Cet Américain, Juif et Allemand de naissance, aura été l’un des plus talentueux, l’un des plus ingénieux, pour ne pas dire, le meilleur des secrétaires d’Etat (ministre des Affaires étrangères) américain de tous les temps.

Qui n’a pas, également, entendu parler de Barack Hussein Obama, né le 4 août 1961 à Honolulu (Hawaï) ? Fils d’un Kényan noir et d’une Américaine blanche du Kansas de souche irlandaise. Il est le 44e et actuel président des États-Unis, élu pour un premier mandat le 4 novembre 2008 et réélu le 6 novembre 2012.

Pourquoi cette injustice entre Henry Kissinger et Barack Obama dans un pays aussi « bâtard » que les Etats-Unis d’Amérique où les Autochtones, que sont les Indiens, sont parqués dans des réserves comme bêtes sauvages domestiquées ?

L’explication est là :

1- Prouvez que vous êtes né aux Etats-Unis. C’est une disposition constitutionnelle. Si vous êtes citoyen américain, mais que vous êtes né à l’étranger, vous n’êtes pas éligible à la présidence.

2- Vous devez vraiment être le plus « américain » possible.

3- L’article II de la Constitution et les amendements qui s’y rattachent instituent les critères suivants d’éligibilité pour le président et le vice-président :

– être âgé de plus de 35 ans ;

– être citoyen des États-Unis à la naissance (ou être citoyen à la date de ratification de la Constitution, pour les premières élections).

Conclusion :

Barack Obama, un Negro, est né dans un territoire américain. Eligible, il est devenu président des Usa.

Henry Kissinger, malgré ses talents, Juif Allemand, né hors des Etats-Unis, ne pouvait pas le devenir car, inéligible.

N’est-ce pas assez clair ?

Hélas, c’est en Côte-d’Ivoire seule qu’on ne respecte pas la volonté du peuple en foulant aux pieds la Constitution, quitte à prendre des armes pour s’imposer. C’est du « djihadisme politique » !

Pour que cesse, ce « djihadisme politique », le Congrès national populaire (Cnp) et ce, depuis 1997, milite pour le maintien intégral de l’article 35 de la Constitution de la Côte-d’Ivoire.

« Notre combat, l’unité des Autochtones, du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord ».

Fait à Abidjan, le jeudi 25 juin 2015

Pour le Congrès national populaire (Cnp)

Nanankoua Gnamantêh

Président

About admin

3 comments

  1. Quel dihadjisme ?

    Mme Boni-Claverie Bony
    pose une vraie question qu’on ne peut pas éluder facilement.

    Droit der réponse… mais on reste sur sa fin.
    Question: Ouatara Dramane est OUi ou NON éligible selon la Constitution ivoirienne?

    On sait lire la Constituion

    par ailleurs si Ouatara est éligible pourquoi Gbagbo a pris un décret exceptionnel pour le déclarer candidat en 2010, lui et Bédié?
    POURQUOI?

    Il faut dire la vérité à Ouatara Dramane. Car depuis 5 putains d’années depuis 2011, au regard de tout ça voilà pourquoi on a demandé à Ouatara Dramane, soit:

    1. D’organiser un référendum de révision de l’article 35
    ou
    2. De à mettre en place une vraie réconciliation, la libération de tous les prisonniers politiques y compris Gbagbo. et de discuter sérieusement avec l’opposition…Mais non Monsieur le Chef de l’Etat sûr de sa victoire militaire avec Sarkozy a fait le dos rond, mieux il a été d’une arrogance odieuse et d’une violence contre le FPI pourtant opposition majoritaire qui ne demandait qu’à discuter.

    Maintenant Ouatara pense sérieusement qu’il peut s’appuyer sur QUOI pour valider sa candidature? Appel de Daoukro? Ou verrouiller le Conseil Constitutionnel et la CEI, et organiser une fraude massive pour un passage en force?

    Mais….C’est ce qu’on va voir!

    Ouatara Dramane est inéligible point barre. Il faut reporter cette élection et l’organiser autrement avec des compromis possibles.
    et Ouatara a intéret à faire moins le malin.Tout est possible en politique.

  2. wawayou je valide ton poste! belle analyse!Bientot les amateurs politiques comprendrons que la CNC=FPI +LMP+ LES DEÇUES DU RHDP!
    bientôt il fera jour!le Woody reviendra de la Haye comme Moïse du Mont Sinaï

  3. la CNP parle de la meme chose avec Clavery. je ne vois pas la raison de leur reponse.
    Clavery reconnait la loi et s’incline devant elle.
    Elle souhaite qu’on fasse le referendum pour la changer parcequ’elle ecarte beaucoup d’ivoiriens.
    C’est son droit. Et personne ne peut imposer une loi. C’est le referendum qui l’impose ou la change.
    C’est au cours du referendum les ivoiriens vont dire s’ils aiment leur loi ds leur majorite ou pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.