Affaire “le protocole d’Etat Touré Kadidiatou fait la pluie et le beau temps  l’aéroport international FHB”: Du trafic d’influence à l’intimidation

Affaire “le protocole d’Etat Touré Kadidiatou fait la pluie et le beau temps l’aéroport international FHB”: Du trafic d’influence à l’intimidation

Trafics d’influences et intimidations

Dans la seconde partie de notre dossier,  en nous appuyant sur des témoignages, voici ce qui se raconte sur les faits et gestes de dame Kadidiatou Touré, qui s’est autoproclamée « responsable » du salon d’honneur de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Port-Bouët. Sans que cette dernière, au nom du droit à l’information publique ne soit capable de nous montrer ou démontrer les traces des preuves du décret, du diplôme ou certificat qui attesteraient de son supposé poste qui la rend si arrogante et méprisante à l’égard de tant de personnes et de personnalités en ces lieux.

Pour des raisons évidentes de protection de nos sources, à  cause de déclaration de dame Kaditiatou Touré qui  raconte, à qui veut l’entendre, qu’elle demeure la ‘’fille aimée’’ du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, les noms des témoins ne sont que des pseudonymes. »Nous, on se méfie d’elle parce qu’elle peut transformer un gros mensonge en vérité et le coller sur ton dos. Quelle relation as-tu pour te défendre ? », indique l’un des sergents de police témoin de plusieurs faux rapports de la « responsable » du salon d’honneur de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Port-Bouët.

Elle va s’inviter dans les affaires d’un homme, d’un opérateur économique ivoirien vivant aux Etats-Unis, J. O. quant à la création d’un restaurant au Mess de la gendarmerie. « J’avais pour ambition de rentrer en possession du Mess de la gendarmerie pour y exercer des activités de restauration avec un supermarché dans lequel, les articles de bonne qualité seront vendus à des prix abordables« , raconte l’homme d’affaires. Qui finira par se séparer de dame Kaditiatou Touré en qui il a eu confiance et qui a fini par le décevoir.

Enfant de quartier précaire de la commune d’Abobo, J. O. multiplie courage et ténacité auprès du premier responsable de la gendarmerie qui a eu confiance en lui. Ce Général dont la devise est « obéir à la loi, rien qu’à la loi », vu le bienfait du projet et l’ambition mesurée du promoteur, lui concède de construire un super mini-marché et un restaurant, au Mess du camp de la gendarmerie d’Agban.

C’est ici, que dame Touré Kadidiatou que J.O. a de tout temps considéré comme une sœur aînée va rentrer dans la danse. Comme  il ne lui cache rien, cette dernière va demander à son jeune « frère » de lui concéder la partie de la restauration des gendarmes du camp de gendarmerie d’Agban, à Abidjan-Adjamé. Ce que fera J.O. sans se poser de questions.

« Pour avoir la confiance et le respect des officiers généraux et sous-officiers de la gendarmerie d’Agban, Mme Touré Kadiatou se présente à eux, promettant de bitumer toute une partie du camp de gendarmerie d’Agban, de trouver de l’emploi dans le restaurant aux femmes et aux enfants des gendarmes qui vivent dans ce camp« , explique un sous-officier de la gendarmerie qui a requis l’anonymat.

Certains patrons du camp de gendarmerie d’Agban et l’État-major de la gendarmerie nationale se seraient laissés emballer par le grossier mensonge de la ‘’fille aimée’’ du chef de l’Etat qui, tout au plus, leur fait miroiter de son poste de « Directrice de protocole » du Salon Présidentiel de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny, et surtout de ses amitiés et entrées au palais présidentiel, auprès du Président de la République, SEM Alassane Ouattara et de son épouse Dominique Ouattara.

« Moi, j’ai l’audace de risquer, de frapper aux portes, d’insister jusqu’à ce que cette porte s’ouvre. Et je m’inspire toujours du parcours de l’actuel Président des Etats-Unis d’Amérique, Barack Obama. Cet homme, né pauvre, noir, dans un pays toujours dominé et gouverné par les blancs, qui a réussi, par son audace et sa détermination, à faire face à tous les challenges et à devenir Président de la première puissance économique, financière, intellectuelle, militaire, politique et diplomatique du monde. Je ne me laisse pas intimider par qui que ce  soit. Et je ne laisserai personne m’enlever mon rêve et mon ambition d’homme qui aspire à devenir riche, puissant, humble et respectueux de n’importe quelle personne, déjà riche ou pauvre, qu’elle soit noire, rouge, blanche, femme, homme ou enfant « , a ajouté J. OQui ne s’est pas laissé distraire par le jeu perfide  pratiqué par  dame Touré Kadidiatou.

Le pot aux roses découvert

Une fois le restaurant du Mess du camp de la gendarmerie Agban cédé à Mme Touré Kadidiatou, elle y fait travailler, pour son compte à elle, ses nièces et parentes. Avec qui elle aura maille à partir en fin de compte.

Pendant des mois, selon nos sources au camp de gendarmerie d’Agban, le restaurant de Dame Touré Kadidiatou, installé au camp Agban ne décolle pas. Le mini-super marché prend son envol. D’intrigues en intrigues, dame Touré Kadidiatou passe par tous les moyens, y compris celui du trafic d’influence, en faisant intervenir des ministres, des conseillers spéciaux du Président de la République, selon un sous-officier de la gendarmerie pour faire fermer le mini supermarché, sous prétexte qu’ »à cause de cette superette,  ses activités ne décollent pas« .

Mais, le Général de la gendarmerie resté loin des rêves de dame Kadidiatou, discret, serviteur intègre de la nation et de la loi, ne cède pas aux menaces et aux pressions de dame Touré Kadidiatou. Mieux, il finit par convoquer les deux « frères » d’hier devenus par la force des choses, des ennemis à son bureau.

Pour avoir déjà fait ses propres investigations sur la personne de  » la Directrice du protocole, » il les écoute. Après plusieurs heures d’entretien, voici ce qu’aurait dit ce Général à dame Touré à  la fin : « Madame Touré, moi, je fais mon travail. Je ne cède pas aux chantages, pressions et menaces. Seul le Président de la République, Alassane Ouattara, peut me donner des ordres. Votre affaire n’est pas claire et ce jeune homme travaille très bien. Donc, si vous n’êtes pas capable d’honorer vos engagements de tenancière du restaurant, quittez les lieux « . Le divorce venait d’être consommé entre J.O et celle qu’il a de tout temps considéré comme une sœur, une conseillère.

Au final, c’est toute honte bue que dame Kadidiatou Touré est rentrée chez elle. Cependant, le hic dans cette affaire, c’est qu’elle aurait refusé de rendre à la société de brasserie tout le matériel mis à sa disposition par le service commercial (deux réfrigérateurs, des bâches, des tables, etc.) à elle prêté par l’entreprise« Pour éviter d’être « dénigrés » auprès des responsables de la Présidence avec qui nous avons plusieurs contrats, nous avons laissé tomber cette affaire, » a coupé court le responsable commercial qui n’a pas nié les faits reprochés à la ‘’Responsable du protocole’’.

Les témoignages sur Touré Kadidiatou, comme des gouttes d’eau

Un jour avant la finale jouée par l’équipe de la Côte d’Ivoire contre le Ghana comptant pour la 30ème Coupe d’Afrique des Nations, nous prenons rendez-vous dans une grande surface commerciale de la place avec B.T. pour la circonstance.  « Je travaille pour mon compte personnel à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Il m’est arrivé d’être victime des agissements de dame Touré Kadidiatou pour la simple raison que nous avons obéi à la demande d’un diplomate avec qui elle travaille sans l’avoir attendu. Pourtant, elle-même nous a toujours dit officiellement la main sur le cœur devant ce Monsieur qu’elle avait de l’estime et du respect pour lui.

L’affaire remonte, après l’investiture du Président Alassane Ouattara à Yamoussoukro, le 11 mai 2011. Des personnalités étrangères venues pour la circonstance, devraient reprendre leur vol pour leur pays ou autres destinations. Un incident s’est produit au départ du président de la B.A.D (Banque Africaine de Développement), Monsieur Donald Kaberuka. Absente à l’arrivée du président de la BAD, son collègue,  un certain K. V., diplomate de carrière au sens noble du terme, avec qui nous avions commencé à travailler ce jour-là, nous demande de procéder aux formalités d’usage dues au rang de Donald Kaberuka. A savoir, l’enregistrement de ses bagages. 

C’est l’erreur qu’on ne devrait pas commettre. Une fois présente, elle se renseigne sur les raisons de notre obéissance à son collègue sans attendre son arrivée.  Madame, le vol ne va pas attendre votre arrivée et puis renseignez-vous auprès de votre collègueque vous nous avez toujours présenté comme un modèle », ai-je répondu au nom du groupe.

Les semaines qui ont suivi, son collègue de travail, un certain K. V., au protocole d’Etat, qui a fait son travail et qui, en plus est diplomate a été affecté ailleurs. « C’était un coup monté de Mme Touré Kadidiatou. Selon certains amis, elle aurait fait un faux rapport sur son collègue », soutient B. T. Comme quoi, dame Touré Kadidiatou qui reconnaît devant tous ceux qui veulent l’entendre ne pas être embauchée se met dans la posture de chef, patronne par qui tout doit passer.

Le combat pour une nouvelle Côte d’Ivoire de mérite et d’excellence, celle que nous laisserons aux générations futures doit s’inspirer de cette pensée.

Par ailleurs, selon certaines sources dignes de foi, outre son boulot de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët, Kady Touret dit Kady « wêrêh-wêrêh »  se serait inscrite à la Ressource de solidarité active (RSA) en France. Une structure qui remplace le revenu minimum d’insertion (RMI). Ainsi, chaque 3 mois,  elle doit se rendre en France pour répondre aux convocations justifiant qu’elle est toujours au chômage en France afin de bénéficier d’allocations.

Telle est l’une des vraies faces cachées de Kady Touret. Une attitude que l’on peut qualifier d’escroquerie morale de l’administration française  dont elle jouit des fruits illégalement, car nous savons tous qu’elle est bel et bien en poste à l’aéroport international de Port-Bouët en qualité de protocole d’Etat.

Par D.A.K.S. (Diarrassouba Abdoul Khader Stéphane)

Directeur Général

Source: lepointsur.com

Lire également “Scandale à l’aéroport international FHB de Port-Bouët: Comment le protocole d’Etat Dame Touré Kadidiatou fait la pluie et le beau temps

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE