Affaire « Soul to soul » : Vers une interpellation du Général Soumaïla Bakayoko ?

Affaire « Soul to soul » : Vers une interpellation du Général Soumaïla Bakayoko ?

L’enquête ouverte sur la cache d’armes au domicile Koné Kamaraté dit « Soul to soul » risque de faire encore des victimes et pas des moindres.

Suite à l’arrestation du Directeur du protocole du Président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro pour complot contre l’autorité de l’Etat, le Procureur de la République qui diligente lui-même cet épineux dossier, avait annoncé que d’autres inculpations de personnalités politiques et militaires allaient suivre.

Des indiscrétions de sources proches du dossier, font état de l’implication de plusieurs militaires et civils dans cet imbroglio politico-judiciaire.

Si des éléments de preuves poussent déjà les autorités judiciaires à cibler « Kobo » le chef de la sécurité du PAN Soro et son adjoint, la piste des enquêteurs s’orienterait aussi vers l’ex Chef d’Etat Major des Armées Soumaïla Bakayoko, à qui il serait reproché un certain mutisme, alors qu’il aurait eu connaissance de l’existence d’armes cachées chez « soul to soul ».

Il serait encore reproché à l’ex CEMA d’avoir surévalué le nombre des militaires baptisés  « 8400 », en référence aux soldats issus de l’ex rébellion intégrés dans l’Armée Nationale qui s’étaient mutinés.

En réalité, ceux-ci seraient au nombre de quatre mille deux cent (4200), au lieu de huit mille quatre cent.

Affaire à suivre…

Source: Echos-confidentiels.info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE