Affaire “Tiburce Koffi se confesse: «Gbagbo en prison, c’est la Côte d’Ivoire qui est en prison chez les Blancs.»” : Ecoutons ce l’homme disait de Gbagbo en 2011

Passé le temps de l’émotion suite aux déclarations flatteuses et fumeuses à l’endroit du président Laurent Gbagbo faites par le très populiste et instable Tiburce Koffi, il convient de s’arrêter quelques munites sur les actes passés de l’homme Tiburce Koffi, ancien compagnon de Zadi Zahouroux au temps de l’USD.

C’est vrai que certaines personnes ont la fâcheuse habitude d’avoir des trous de mémoire, le temps d’atteindre l’objectif qu’ils poursuivent. C’est malheureusement le cas du sieur Tiburce Koffi.

En effet, ce tribaliste, n’a jamais porté Gbagbo dans son cœur. Ses déclarations du genre: « Cet homme m’aimait, était prêt à me gâter, ….Ce qui lui arrive] est injuste. On ne va pas me dire que dans cette affaire, M. Laurent Gbagbo a pris un pistolet pour tuer ses partenaires à lui. Mais c’est Laurent Gbagbo, Blé Goudé et les partisans de M. Gbagbo qui sont en prison. (…) La rébellion a commis plus de crimes que le camp Gbagbo. Aucun d’entre eux n’est en prison. Moi, ça me fait mal. Il faut qu’on comprenne que Laurent Gbagbo en prison, c’est la Côte d’Ivoire qui est en prison chez les Blancs. Et ce symbole m’exaspère. Je ne peux plus le supporter.» ne doivent émouvoir personne. Elles participent simplement à une startégie de communication visant à attirer les faveurs de pro-Gbagbo pour son candidat ethnique Banny. Regardez d’ailleurs les personnes clés du staff rapproché du candidat Banny. A moins de nous tromper, tous les soutiens déclarés sont de son ethnie.

Chacun de nous a le droit de se tromper sur ses choix. C’est même humain et humble de le reconnaître «aujourd’hui, je regrette un peu, je me dis qu’est-ce que j’ai fait comme ça à Laurent ? Est-ce que ce n’est pas ce que je suis en train de payer ?», regette Jule-Tiburce Koffi. Le même Ouattara que Tiburce Koffi et l’USD, le parti dont il était militant ou sympathisant combattaient depuis 1990, s’est en l’espace de quelques jours transformé en savant. En tout cas, le 1er Avril 2011 sur “I Télé“, Tiburce Koffi lui trouva des qualités exceptionnelles d’homme d’Etat capable de réconcilier les Ivoiriens lorsque la Côte d’Ivoire serait débarassée du “Jusqu’au boutiste” et “assoiffé de pouvoir” Gbagbo.

Lire aussi: “La soi-disant liberté de parler de Tiburce Koffi: Un métier à rentes ?

La France, et d’autres Blancs, firent le boulot et Ouattara s’installa comme l’avait souhaité le sieur Koffi. Ensuite Gbagbo fut envoyé en prisons chez les Blancs de monsieur Koffi, et jusqu’à sa brouille avec son ami Venance Konan et la déclaration de candidature de Charles Konan Banny, monsieur Koffi n’a jamais produit de papier pour dénoncer les humiliations faites à Gbagbo, cet homme qui l’«aimait, était prêt à le gâter ». L’élection présidentielle approchant, il fait semblant de verser quelques larmes de crocodile pour attirer les faveurs des soutiens de Gbagbo pour son candidat, Charles Konan Banny. Gageons que les pro-Gbagbo ne se laissent pas arnaquer par ce chasseur de rente.

Source: Eburnienews.net

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.