Affaire trafic de bébés : Alizèta Ouédraogo, belle-mère du frère de François Compaoré citée

Affaire trafic de bébés : Alizèta Ouédraogo, belle-mère du frère de François Compaoré citée

L’affaire du trafic de bébés nigérians, dont l’onde de choc a ébranlé les hautes sphères politiques de pays africains, y compris au Burkina, vient de révéler un nouvel élément. Alizèta Ouédraogo, ancienne présidente de la chambre de commerce burkinabè et belle-mère du frère cadet de l’ancien président Blaise Compaoré, serait impliquée.

L’information est de Jeune Afrique, qui dit l’avoir lue dans une ordonnance de renvoi du juge d’instruction nigérien, devant le tribunal correctionnel de Niamey. Dans cette ordonnance, l’ancien président de l’Assemblée nationale nigérienne, Hama Amadou, son épouse et 28 autres personnes sont inculpés pour trafic de bébés.

Mais celle qu’on appelle au Burkina «la belle-mère nationale» n’est pas inculpée. Il lui est juste reproché un «rôle central» dans l’affaire.

Selon JA, qui cite l’ordonnance, Alizèta Ouédraogo «recrutait des candidats parmi les couples stériles et les orientait vers Ore», la ville du Sud nigérian où s’organisait le trafic. Elle les mettait ensuite en contact avec un Yoruba résidant à Ouagadougou.

Selon les aveux des prévenus, le coût d’un achat de bébés variait à 4 millions et 10 millions de F CFA. Il faut noter en rappel qu’une Burkinabè avait été arrêtée au Bénin dans le cadre de cette affaire de trafic de bébés.

Source: Burkina 24

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.