Affaires Vagba Faussignaux, Abéhi, Séka Séka…: Après plusieurs annonces de leurs procès, Kessy Kouamé avoue: «Nous ne sommes pas compétents» | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Affaires Vagba Faussignaux, Abéhi, Séka Séka…: Après plusieurs annonces de leurs procès, Kessy Kouamé avoue: «Nous ne sommes pas compétents»
Affaires Vagba Faussignaux, Abéhi, Séka Séka…: Après plusieurs annonces de leurs procès, Kessy Kouamé avoue: «Nous ne sommes pas compétents»

Affaires Vagba Faussignaux, Abéhi, Séka Séka…: Après plusieurs annonces de leurs procès, Kessy Kouamé avoue: «Nous ne sommes pas compétents»

Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire d’Abidjan a levé un coin de voile, mercredi, sur les procédures judiciaires liées à la détention dans une prison civile, du Contre-Amiral Vagba Faussignaux, ex-commandant de la marine nationale. « Vous me donnez l’occasion de m’expliquer sur cette question. L’infraction qui amène à détenir les Vagba et autres dans une prison autre que la prison militaire implique des civils, c’est ce qui explique leur présence dans les prisons civiles. On n’est pas compétent », a soutenu ange Kessy Kouamé lors de sa conférence de presse périodique organisée dans la salle d’audiences du tribunal militaire d’abidjan-plateau.

Si Le Contre-amiral Vagba faussignaux est détenu à la maca, les commandants jean-noël abéhi et anselme séka séka sont dans les prisons civiles de Bouaké (camp pénal) et de man. parlant du commandant de gendarmerie, Séka Séka, ex-aide de camp de l’ancienne première dame Simone Gbagbo, le conférencier qui s’est gardé de s’exprimer sur les conditions de détention de ce dernier,a affirmé que sa comparution se fera dans deux mois environ. «Le juge d’instruction militaire a déjà entendu plus de 200 personnes et donné un délai supplémentaire d’un mois pour les retardataires », a-til fait savoir. Avant de préciser : « Séka Séka était détenu à la DST pour des raisons d’enquête et de sécurité. Puis après, le juge a dit qu’il veut les voir désormais dans une prison. Le choix de la prison ne m’incombe pas ».

Faisant toujours le point des procédures ouvertes devant sa juridiction, le procureur militaire a dressé un sombre tableau en ce qui concerne les FRCI. « A ce jour, le nombre d’éléments Frci poursuivis par le tribunal militaire s’élève à 128 personnes. Sans compter une dizaine d’affaires que l’on vient de nous dénoncer et pour lesquelles les auteurs ne sont pas encore identifiés. Parmi eux, certains ont commis des crimes graves dont l’assassinat du commissaire de police à Sikensi courant 2012. Il sera jugé à l’ouverture de nos prochaines audiences criminelles prévues pour se tenir en juillet 2014, avant le procès des racketeurs », soutient Ange Kessy. L’assassin du commissaire de police est un FRCI nommé Ladji Touré qui risque 20 ans de prison ferme.

Par ailleurs, le commissaire du gouvernement a révélé : « Les commandants Frci de Noé, Dabou, San- Pedro et de l’Egs Marcory sont dans le viseur de nos enquêteurs. Selon des informations appuyées par des plaintes, un certain lieutenant Sansan arrête et conduit des individus dans un camp militaire installé à l’Egs pour y procéder à des tortures. D’autres dénonciations récurrentes d’atteintes graves aux droits de l’homme, de leurs activités frauduleuses nuisant gravement à l’économie du pays, nous sont signalées ». au niveau du racket, le procureur militaire a affirmé que 81 dossiers sont ouverts contre 144 militaires, gendarmes et policiers.

Revenant sur les derniers événements qui ont secoué la maison d’arrêt militaire d’abidjan (MAMA), Ange Kessy persiste et signe que le régisseur de la mama mis aux arrêts s’est rendu coupable de violation de consignes. en autorisant la sortie des détenus, selon lui, sans aviser les trois magistrats du tribunal militaire habilités à agir en la matière.

Félix Teha Dessrait

Source: Notre Voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.