Affi encore isolé: 9 des 10 membres claquent la porte du bureau de Brigitte Kuyo

Affi encore isolé: 9 des 10 membres claquent la porte du bureau de Brigitte Kuyo

La crise qui secoue, depuis plusieurs mois, le Front populaire ivoirien (FPI) a fini par avoir de graves répercussions sur la représentation du parti à la rose, en France. Le week-end dernier, 9 membres sur 10, que compte le bureau du secrétariat national chargé de la Diaspora et des Représentations du FPI à l’extérieur, dirigé par Brigitte Kuyo, ont décidé de se désolidariser de leur premier responsable.

A l’exception de Georges Aka, le directeur de cabinet et neveu par ailleurs, du président sortant Affi N’Guessan, tous ont claqué la porte. Et pour cause, les démissionnaires reprochent à Mme Kuyo d’avoir transformé le secrétariat en un club de soutien à Affi N’Guessan, alors qu’eux se réclament plutôt, du président Laurent Gbagbo. «Dans le cadre de l’exercice de ses fonctions Brigitte Kuyo a effectué de nombreux déplacement. Elle s’est même rendue à plusieurs reprises, en Côte d’Ivoire. Et à chacune de ses sorties elle a fait des déclarations qui engageaient tout le bureau. Elle a par exemple affirmé que tout son bureau soutenait la candidature de Pascal Affi N’Guessan alors qu’aucun membre du bureau n’avait été consulté au préalable. Plus d’une fois, les plaignants disent lui avoir demandé de venir s’expliquer sur cette prise de position unilatérale, mais elle aurait refusé de les rencontrer.

« Nous avons contacté son directeur de cabinet afin qu’il l’informe de la nécessité absolue de cette rencontre d’explication. Mais cette démarche est restée sans suite. Malgré tous nos conseils et mêmes toutes nos mises en garde, elle est demeurée dans sa logique. Aussi, en toute responsabilité, avons-nous décidé de claquer la porte. Et lui dire que nous soutenons la candidature du président Laurent Gbagbo », a expliqué Claver Gnako, le Délégué chargé de l’organisation et de la mobilisation, joint hier au téléphone.

Comme on le voit, les mauvaises nouvelles continuent de tomber sur le camp Affi. Surtout après les récents mauvais coups de Yopougon Ficgayo et de Gagnoa.

Gorgette Afi

Source: Aujourd’hui

 

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.