Affi N’Guessan: De la fronde au vandalisme

Affi N’Guessan: De la fronde au vandalisme

Hier dimanche 31 mai 2015, monsieur Abou Drahamane Sangare, le président par intérim du FPI, devait recevoir la direction de son Parti à son domicile de la rivière 3 (Abidjan), pour lui présenter les condoléances du parti suite au décès de sa mère. Aune autre personne n’était donc invitée à cette heure là.

Paradoxalement monsieur Pascal Affi N’Guessan s’est présenté sur les lieux en compagnie d’une délégation composée entre autre de Marcel Gossio et plusieur autres individus visiblement surchauffés. La délégation demande à se faire recevoir et insiste pour dire qu’après l’arrivée de Affi et sa délégation personne d’autre ne se fasse recevoir au nom du FPI. En d’autres termes, Affi veut imposer à Sangaré, même aux obsèques de la mère de Sangaré, que ses suiveurs et lui représentent la seule direction possible au FPI. Ce que le protocole assurant la sécurité a réfusé d’entériner puisque personne ne leur a informé de la probable arrivée de Pascal Affi N’Guessan sur les lieux.

Affi NGuessan en compagnie de Gossio Marcel. Ils veulent se faire recevoir de gré ou de force par Abou Drahamane Sangaré Affi NGuessan: De la fronde au vandalisme

Affi N’Guessan en compagnie de Gossio Marcel. Ils veulent se faire recevoir de gré ou de force par Abou Drahamane Sangaré

Ce refus poli n’a pas été du goût de Affi et de ses suiveurs. Ils vont alors déclencher une violence indescriptible dont la vitesse d’exécution va surprendre les hommes commis pour la sécurité à l’entrée du domicile du président Sangaré. Ces hommes n’auront eu que le temps de constater les dégâts. Des blessés à l’arme blanche parmi les militants, des chaises cassées, l’entrée de la rue et du domicile occupée par une bande organisée dirigée, nous apprend-on, par Diabaté Beh et un certain Drissa alias “saboteur”.

Des militants blessé à larme blanche par les hommes de Affi NGuessan Affi NGuessan: De la fronde au vandalisme

Des militants blessé à l’arme blanche par les hommes de Affi N’Guessan

Voici donc le spectacle que Affi a desormais edécidé de servir aux militants qui refusent de se reconnaître en lui. Après sa collusion avec le pouvoir de Alassane Dramane Ouattara et son échec de mobilisation ses dernières semaines, Affi N’Guessan a décidé de tout détruire autour de Laurent Gbagbo. Il a commencé par le traiter de faussaire puis d’assassin ayant commandité le meutre de Guéi. Non content de tous ces forfaits, Affi N’Guessan a décidé de passer à la vitesse supérieure en utilisant la violence pour s’imposer.

C’est tout de même ahurissant de vouloir saboter les obsèques de la mère d’un honnête citoyen.

Alicia Konaté pour Eburnienews

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE