Afrique/Coronavirus, Eglise et Escroquerie

Afrique/Coronavirus, Eglise et Escroquerie

Le coronavirus (COVID-19) affecte des gens du monde entier. Il n’y a personne sur cette terre qui n’ait pas été touchée par cette pandémie, d’une manière ou d’une autre. En seulement quelques semaines, le nombre de cas positifs a augmenté significativement. Le nombre de décès aussi. Beaucoup de gens sont anxieux, nerveux et effrayés. Un moment unique depuis la Seconde Guerre mondiale. Puisque, des mesures de protection appliquées par les gouvernements après les premiers cas signalés du COVID-19 pour le contrer, n’ont jamais été expérimentées depuis lors. Et les jours sombres continuent à profiler à l’horizon.

En ces temps difficiles et incertains, chacun réagit au COVID-19 et à la peur de différentes manières. Les gouvernements prennent des mesures restrictives pour barrer la route à son évolution. La mesure vedette est la ‘distanciation sociale’ et donc l’interdiction d’attroupement. En plus de ces mesures, les Chrétiens dans ce monde malade et mourant, comptent sur leurs ‘bergers’ pour apporter la vie et l’amour de Jésus-Christ.

Défiance vis-à-vis des autorités et de Dieu

Mais certains hommes-de-Dieu(?) violent les consignes administratives sur l’interdiction d’attroupement et de ‘distanciation sociale.’ Toute chose contraire à l’une des recommandations de Dieu. ‘Que chacun se soumette aux autorités qui nous gouvernent, car toute autorité vient de Dieu, et celles qui existent ont été établies par Dieu’ (Romains 13.1). Par conséquent, toute personne qui défie les normes établies est un agent de l’Antichrist. ‘C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi.’ (Romains 13.2). Et pourrait s’attirer Sa colère qui peut être exercée par les autorités. Car, ‘ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.’ (Romains 13.2).

C’est ainsi qu’au Zimbabwe, dans la droite ligne de Christ qui, au fouet, ‘a chassé de la maison de Son Père les marchands qui l’avait transformée en un repaire de brigands’ (Matthieu 21.12-13; Marc 11.15-17), la police à coups de matraques a chassé d’un de ces ‘repaires de truands,’ gourou et ouailles-moutonnés. En RDC par contre, la police n’a pas eu la main lourde. Mais les autorités Judiciaires ont sévi. Le parquet près le Tribunal de grande instance de Butembo (Nord-Kivu) a scellé le 22 Mars, l’église de réveil de Joseph Kipute. Il avait été surpris en train d’organiser un culte avec des dizaines de fidèles, contrairement à la mesure interdisant les attroupements.

Business-spirituel

Ces pasteurs pour la plupart des églises de réveil, qui excellent dans la fanfaronnade et le business-spirituel, ont aussi pris le nom de Dieu en vain. Tel est le cas de David Kinglow Elijah—pasteur-prophète(?)Nigérian de ‘Glorious Mount of Possibility Church,’ à Lagos. Sans appel de Dieu, il a clamé lors d’une de ses prédications, ‘I’m going to China to deal with coronavirus. I’m going to China to destroy coronavirus. I cannot be a prophet in this world and China is dying. It is not possible.’

Plus tard, il avait été hospitalisé en Chine victime du coronavirus—son ennemi. Une information en circulation disait. ‘Nigerian pastor who went to China to destroy coronavirus has been rushed to the hospital.’ Cette mésaventure de David Elijah confirmait deux faits. Chaque fois que l’on utilise le nom de l’Eternel en vain(Exode 20.7), cela compte pour un péché. Et qui dit péché, dit punition(Exode 20.7). Elijah l’a expérimentée. Il ne pourra pas dire que ‘Dieu l’a tenté’ (Jacques 1.13).

Prédateurs spirituels

Dieu instruit. ‘Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes!’ (Romains 2.21). C’est le cas de Marcello Tunasi, du Congo-Kinshasa, nid des pasteurs-démons et truands.

Ce pasteur-affairiste qui avait été au cœur d’une affaire d’escroquerie de terrain trouve un moyen pendant ce moment difficile que coronavirus impose au monde pour piller ses abrutis-suiveurs. Sa stratégie est simple.  Faire les poches à ses esclaves-spirituels. ‘Ne vous en faites pas! Je serai dans vos téléphones. Le matin quand je me réveille, je viens ici sans église, camera, je vous dis soyez branchez. Je vous prêche et puis vous envoyez aussi les offrandes par M-Pesa.’ Avait-il dit sous les applaudissements de ses prisonniers-spirituels. Comment peut-on acclamer pour une telle énormité.

Marcello est de la lignée des ‘fils de l’étranger qui flattent’ Dieu (Psaumes 18.44). Et continuent de se ‘conformer aux convoitises [comme]quand ils étaient dans l’ignorance’ (1 Pierre 1.14).

Attitude pastorale pendant les crises

Alors qu’en période de crise, un pasteur doit—comme l’Anglais Charles Spurgeon, connu comme le “Prince des prédicateurs’—se dire, ‘J’ai appris à embrasser la vague qui me jette contre le Rocher des Âges.’ Puis lancer des bouées de sauvetage, au lieu d’exposer ou de piller ses ouailles. Puisqu’il ne peut être efficace que s’il fait partie de la crise. Hélas! les fake pasteurs ont manqué l’occasion de saisir cette crise sanitaire comme une opportunité. Un moyen de croissance spirituelle pour eux-mêmes et pour leurs troupeaux. Coronavirus a tout simplement exposé la pauvreté spirituelle de ces pasteurs-loups dans l’enclos des églises. Prouvant aux indécis que ces pasteurs-hyènes ne sont pas une lumière dans un monde sombre (Matthieu 5.14-16). Et ne peuvent pas trouver des moyens de repousser l’obscurité qui siège dans le cœur des nations en ce moment de pandémie.

Raison pour laquelle les bétails-spirituels qu’ils ‘enseignent(?)’ en proclamant un autre Jésus que celui des Evangiles (2 Cor 11.4) ne savent pas que c’est l’amour de Dieu(1 Jean 4.19; Psaumes 136.1; 86.15, Jean 3.16, Romains 8.37-39), contraire du mal (Romains 16.17; Marc 7.20-23; Genèse 50.20), de la destruction(1 Pierre 5.8; Job 2.9-10), et de la souffrance(Job 24.5-11; Nombres 11.4-6; Genèse 31.38-42; Job 35.9), ainsi que Sa bonté(Marc 10.18; Psaumes 119.68; Psaumes 145.9; 1 Chroniques 16.34)qui dirigent leurs vies pour leur bien. Et qu’ils sont en sécurité en Christ. Par conséquent, ils peuvent passer toute crise comme celle du coronavirus avec cette paix qui surpasse toute intelligence. Même s’ils s’interrogent. ‘Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses?’—les crises, les épidémies, les pandémie, et autres(Romains 8.31). Paul répond. ‘Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur’(Romains 8.37-39). Car, ‘si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses?’ (Romains 8.31-32)—santé, protection.

Vigilance des médecins et familles

Les médecins et familles ont l’obligation de faire attention pour ne pas que des pasteurs véreux monnayent auprès de leurs patients leur soi-disant prière de guérison. Il faudrait tenir au loin ces semeurs de peur qui ‘n’ont pas reçu la grâce et l’apostolat, pour amener au nom du Christ à l’obéissance de la foi tous les païens.’ (Romains 1.5). En vérité, ces pasteurs devraient être convertis. Tout comme les journalistes véreux qui marchandent leur plume et micro parfois pour juste un bol de lentille.

Feumba Samen

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.