Agression contre le Yémen : les Etats-Unis lâchent définitivement l’Arabie Saoudite

Agression contre le Yémen : les Etats-Unis lâchent définitivement l’Arabie Saoudite

Les Etats-Unis ne veulent plus cautionner les crimes abominables commis par la coalition arabe dirigée par l’Arabie Saoudite au Yémen.

Un responsable du Pentagone qui a requis l’anonymat a annoncé aujourd’hui à la presse que les Etats-Unis ont décidé de suspendre les livraisons d’armes à l’armée saoudienne à cause du nombre important de victimes causées par la guerre menée par Riyad contre la résistance yéménite. Ce responsable a rappelé que «les Etats-Unis ont clairement indiqué que la coopération militaire américaine n’est pas un chèque en blanc», ajoutant que, «par conséquent, nous avons décidé de ne pas procéder à certaines ventes de munitions». «C’est le signe de notre inquiétude profonde et continue face aux failles dans les pratiques de ciblage de la coalition et de la manière générale dont est menée la campagne aérienne au Yémen», a poursuivi ce responsable, selon le site de la chaîne israélienne i24 news qui a repris l’information.

Selon la même source, Washington a pris soin, par ailleurs, de souligner le fait que son implication reste limitée dans le conflit. A ce propos, l’ONU soutient que depuis l’intervention au Yémen de la coalition arabe sous commandement saoudien, en mars 2015, il a été recensé plus de 7 000 morts et près de 37 000 blessés. Un véritable massacre.

Sans doute pour ne pas donner l’impression que les Etats-Unis lâchent l’Arabie Saoudite, un porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis, a expliqué qu’«à ce jour, notre assistance continue», précisant toutefois qu’«elle est restée très limitée et consiste au ravitaillement en vol et des conseils limités sur comment mener des frappes», a-t-il dit. i24 news cite un autre haut responsable de l’administration américaine qui a précisé que l’aide américaine pourrait désormais se concentrer sur «l’entraînement des forces aériennes saoudiennes», plus précisément sur les questions de ciblage. Le gouvernement saoudien, qui a certainement eu du mal à encaisser le coup, n’a pas encore réagi à l’annonce.

Khider Cherif

Source: Algérie Patriotique.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE