Ahousou Kouadio Jeannot avoue que la marche du 16 décembre 2010 n’était pas pacificque

Dépuis le début du procès du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé, l’Accusation s’est acharnée à démontrer que la marche du 16 décembre 2010 organisée par le RHDP sur la RTI était une marche pacifique qui fut réprimandée dans la violence par le pouvoir Gbagbo. Cette thèse vient d’être démontée de la plus belle manière par le Ministre Ahousou Kouadio Jeannot.

En effet, pendant la période la plus épique de la crise postélectorale (début mars 2011), le Ministre Ahousou Kouadio Jeannot était ensemble avec Charles Koffi Diby, en mission à Génève (Suisse) et à Bruxelles (Belgique) pour le compte de leur camp. Tout euphorique qu’il était de voir son pays détruit par la violence dans le seul but de chasser le président Gbagbo du pouvoir, le Ministre Ahousou Kouadio Jeannot s’est adonné sans retenu à des aveux de taille dont la révélation va sans doute couper le sommeil de madame Fatou Bensouda.

En effet, interrogé sur le profile des participants à la fameuse marche du 16 décembre 2010, le Ministre Ahousou Kouadio Jeannot a répondu invariablement que la plupart des manifestants étaient des gens «bien conditionnés, bien formés (…) c’était pas des femmelettes», une manière bien détournée de dire qu’ils étaient armés. «c’était avec eux qu’on devait aller libérer la télé», a expliqué le Ministre Ahousou Kouadio Jeannot. Puis il a précisé la mission qui fut assignée à cette horde de bandits en ces termes «on les a libéré, on l’a dit, allez y faire bouger le terrain».

Après avoir écouté ces aveux, espérons que l’Accusation va tâcher de faire profile bas dans cette histoire de marche pacifique le 16 décembre 2010.

Ci-dessus l’extrait de la réaction du le Ministre Ahousou Kouadio Jeannot.

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*