Ahoussou Jeannot pris la main dans le sac pour tentative de meurtre à Didiévi

Ahoussou Jeannot pris la main dans le sac pour tentative de meurtre à Didiévi

Ça y est, à Didiévi, le sanguinaire Ahoussou Kouadio Jeannot est pris comme un rat. En effet, à un jeune du village qui répond aux initiales KY, proche de lui, Ahoussou Kouadio Jeannot, le fils du vieux Salam, a remis une arme à feu pour abattre l’actuel Maire de la commune de Didiévi.

Une fois arrivé sur les lieux, et ayant vu sa cible à portée de canon, l’assassin échoua. Est-ce parce que Monsieur le Maire possède des antidotes qui le protègent contre la poudre à feu ou a-t-il intimidé son bourreau ? Accordons le bénéfice du mystère à monsieur le Maire sur ces deux interrogations.

Cependant, c’est l’inexpérience et la peur du jeune homme que le sanguinaire Haoussou Jeannot a armé à ces sordides fins qui ont fait foirer le meurtre et sauver la vie du Maire. Le miraculé Maire ayant eu la vie sauve porta plainte auprès de la notabilité. Interrogé, le jeune KY tout tremblant avoua non sans s’en prendre à son mandant en ces termes : « Je n’ai jamais chassé(…), je ne sais pas faire la chasse, mais c’est tonton Ahoussou Jeannot qui m’a donné le fusil pour aller tuer le Maire ».

Les dignitaires villageois éberlués interpellent aussitôt le commanditaire de cette mission funeste qui nia les faits mis à ses charges.

C’est mal connaitre l’esprit retors des gardiens des esprits du village. Ceux-ci firent une contre proposition à Jeannot Kolifala, celle de subir l’épreuve de vérité. Cette épreuve consiste en une mixture végétale mêlée d’aliments de consommation réduits en purée qu’à tour de rôle, toutes les personnes ayant partie à l’assemblée spéciale de vérité devront boire à minuit.

Proposition acceptée par le mis en cause qui demanda un temps de retrait en attendant que la potion soit préparée. Contre toute attente, le fils du Vieux Salam de Boli-Gare, Ahoussou Kalifala Jeannot accourt, la nuit tombée et avant l’heure, avouer son crime au grand prêtre de l’épreuve magique de vérité. Affaire à suivre et si Ahoussou Jeannot, coutumier du fait conteste, je lui promets de révéler tous les détails et circonstances de cette funeste histoire, non sans rappeler la fusillade commanditée par Ahoussou Jeannot contre KM, candidat à une élection locale en 2012 à Didiévi.

KÔTIWASSE

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*