Alassane Ouattara a nommé 15 des 17 membres de Commission électorale. Il réserve 2 places au FPI et ses alliés.

Alassane Ouattara a nommé 15 des 17 membres de Commission électorale. Il réserve 2 places au FPI et ses alliés.

Alassane Ouattara a nommé, mercredi, les membres de la Commission Centrale de la Commission électorale indépendante (CEI), chargée de l’organisation de l’élection présidentielle d’octobre 2015.

« Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a nommé les membres de la Commission centrale de la Commission électorale indépendante (CEI) », a déclaré le Porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné à l’issue d’un Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

« Sur les 17 membres, 15 ont été nommés », a-t-il précisé en ajoutant que les deux autres postes à pouvoir sont prévus pour le Front populaire ivoirien (FPI) et l’Alliance des forces démocratiques de Côte d’Ivoire (AFDCI) dont le FPI est membre.

« Le FPI et ses alliés ont encore quelques jours, soit jusqu’au délai de transmission de la liste des membres de la Commission centrale de la CEI au Conseil constitutionnel qui est chargé de faire prêter le serment à ces membres de la CEI », a poursuivi M. Koné par ailleurs, ministre de la Poste, des technologies de l’information et de la communication.

« C’est le ministère d’Etat, ministère de l’intérieur et de la sécurité qui a le délai de transmission de la liste au Conseil constitutionnel. Le gouvernement veut montrer sa détermination à avancer. Le Président de la République souhaite que les élections aient lieu en octobre 2015 », a-t-il expliqué prévenant que jusqu’au délai de transmission de la liste au Conseil constitutionnel si le FPI ne réagit pas, « le Président de la République et le gouvernement aviseront ».

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara s’est dit « surpris », dimanche, que le Front populaire ivoirien (FPI) ne souhaite pas siéger dans la nouvelle Commission électorale indépendante (CEI), alors que c’est la« meilleure CEI que la Côte d’Ivoire ait connue ».

Le Président du FPI, Pascal Affi N’guessan a expliqué, jeudi, le rejet de l’ossature de cette institution électorale. « Le pouvoir a la majorité absolue avec neuf membres », avait déploré M. Affi.

La nouvelle CEI, adoptée le lundi 28 mai par le parlement, passe de 31 à 17 membres dont un représentant du Président de la République, quatre pour les partis au pouvoir, quatre pour les partis de l’opposition, quatre pour la société civile et quatre représentants de l’administration.

La liste des 15 personnes nommées.

1-Koné Sourou, Représentant le Président de la République

2- Dao Bakary, Représentant le Président de l’Assemblée Nationale

3-Mme Ly épouse Sangaré Kadiatou, Représentant le ministère de l’économie et des finances

4-Amani Ipou Félicien, Représentant le ministère d’Etat, ministère de l’intérieur et de la sécurité

5-Mme Naounou née Liadé Périne, Magistrat, Représentant le Conseil supérieur de la magistrature

6-L’Imam Diakité Ousmane, Représentant le Conseil supérieur des Imams de Côte d’Ivoire (COSIM)

7-Boni Boni Martial, Représentant la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire

8-Yoli-Bi Koné Marguerite, Représentant les ONG et les organisations non confessionnelles

9-Me Allé Amlan Victoire, Représentant le Barreau

10-Diarrassouba Soumaïla, Représentant le Rassemblement des Républicains (RDR)

11- Bakayoko Youssouf, Représentant le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI)

12-Miremont Auguste Sévérin, Représentant l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI)

13-Anaky Jacob, Représentant le Mouvement des forces d’avenir (MFA)

14-Coulibaly Gervais, Représentant la ligue des mouvements pour le progrès (LMP)

15- Zanon Gogognon André, Représentant le Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire (RPCI)

Source: APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.