Alassane Ouattara a-t-il peur de Soro Guillaume et de la libération imminente de Laurent Gbagbo | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Alassane Ouattara a-t-il peur de Soro Guillaume et de la libération imminente de Laurent Gbagbo
Alassane Ouattara a-t-il peur de Soro Guillaume et de la libération imminente de Laurent Gbagbo

Alassane Ouattara a-t-il peur de Soro Guillaume et de la libération imminente de Laurent Gbagbo

La Charte du Nord, dans ses deux versions, en 1991 du vivant du président Félix Houphouët-Boigny et en 2002 du temps de règne du Woody Koudou Gbagbo Laurent, est un pan douloureux de l’histoire de la Côte d’Ivoire. Il faudrait retenir pour les plus jeunes et pour tous les Ivoiriens du reste que c’est à cause de cette Charte du Nord que la paix a déserté ce beau pays de l’hospitalité. Fort heureusement, la paix ne finit jamais ! Comme la guerre importée par les démagogues de « Il s’agit d’un simple rattrapage. Sous Gbagbo, les communautés du Nord, soit 40% de la population (donc minoritaires en Côte d’Ivoire) étaient exclues des postes de responsabilité ». Mais, le Nord du pays va jusqu’où ? Au Burkina Faso, Au Niger, en Mauritanie, en Egypte ?

Pour la petite histoire, retenons qu’un individu parachuté par les institutions d’argent de Bretons Wood et inoculé dans les arcanes du pouvoir ivoirien comme un ver dans un fruit est venu tromper Houphouët-Boigny acculé dans les cordes par la démocratie plurielle renaissante en Côte d’Ivoire : « Je ne suis pas venu faire de la politique » ! Toutes dents dehors. Il ne pouvait que mentir pour être nommé président d’un Comité interministériel sans être ministre lui-même. La cause était simple : il venait de se faire délivrer son passeport présentant les caractéristiques suivantes : Burkina Faso ; BFA A1008622 ; nationalité Burkinabé ; sexe Masculin ; Economiste né le 13 décembre 1941 ; passeport établi le 25 mai 1989 ; expiration le 25 mai 1994. Au vu de ces données, l’on se demande : quelles sont les pièces à fournir pour se faire établir un passeport ? Au moins un certificat de nationalité sans oublier l’extrait de naissance. Mais les malfrats ont du talent et Félix Houphouët-Boigny vieilli et miné par la maladie n’y a vu que du feu.

Il nomma tout bonnement « Je ne suis venu faire de la politique » Premier ministre en 1990. Erreur de gawa ! Voici le début de l’enfer de la Côte d’Ivoire. Car le pays va vivre de mensonges en mensonges. Tout le monde est tombé dans le panneau, la France et les Etats-Unis d’Amérique notamment en 2010. Voire le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) qui a naïvement cru qu’Alassane Ouattara et son Rassemblement des républicains (Rdr) étaient des gens qui respectaient leur parole comme le président Henri Konan Bédié en lançant son appel du mercredi 17septembre 2014, le fameux « Appel de Daoukro » où figure bel et bien l’alternance en faveur du Pdci en 2020. Aujourd’hui, des traîtres au Rdr parlent de chantage de la formation politique d’Henri Konan Bédié. Diantre, sont-ils devenus aveugles ou amnésiques, surtout le chef de l’Etat, Alassane Ouattara qui fait preuve de toute honte et de toute éthique bues et ne se prononce pas sur l’alternance promise au Pdci en 2020 ? Quand un homme n’est pas d’accord, il dit non !

Alassane Ouattara est fragilisé par sa posture inconvenante vis-à-vis du président Henri Konan Bédié et du Pdci. Ôôôh, laissez vos histoires de Parti unifié ! C’est de la poudre aux yeux !

Cette posture inconvenante qu’Alassane Ouattara affiche prouve qu’il a peur ! Peur de la libération imminente de Laurent Gbagbo ? Peur de Soro Guillaume à qui il a fait, chacun le sait, un coup bas ? Peur de son échec politique et peur des effets pervers de son rattrapage ethnique comme ceux qui tirent à Bouaké tout le temps ? Il a le stylo et il signe ! Mais quand il ne sera plus là, imaginez la suite : Sékou Touré à la tête de l’armée ivoirienne retournera tranquillement dans sa tombe en Guinée-Conakry !?

En Akan-Agni, on tire la conclusion suivante : sous Alassane Ouattara, la situation est devenue « Bidogoooh » (tout est mélangé) en Côte d’Ivoire ! A l’approche de 2020, la situation va devenir de plus en plus « Bidogoooh » !

Que faire ? Il faut remettre la Côte d’Ivoire à ceux qui ont fait de la paix et de la défense de la Terre ivoirienne, la priorité de leurs priorités! L’Autochtone-Ivoiritaire en tête !

La paix ne finit jamais ! Elle est éternelle ! Au contraire de la guerre. Il nous faut chasser ceux qui ont introduit la guerre et le Bidogoooh en Côte d’Ivoire avec leur Charte du Nord.

Notre Combat, l’Unité des Autochtones du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord de la Côte d’Ivoire.

Fait à Morokro, le samedi 27 janvier 2018

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

One comment

  1. Mon frere NANANKOUA,je voudrais te dire merci et fais tout pour etre DEPUTE car les ivoiritaires ont besoin de ton savoir pour sauver ce pays des mains des apatrides <>.Les conservateurs ivoiritaires que nous sommes,defendons la societe et ses tradions culturelles en peril.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.