Alassane Ouattara appelle le FPI à siéger à la Commission électorale | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Alassane Ouattara appelle le FPI à siéger à la Commission électorale
Alassane Ouattara appelle le FPI à siéger à la Commission électorale

Alassane Ouattara appelle le FPI à siéger à la Commission électorale

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a appelé, mercredi, le Front populaire ivoirien (FPI) à siéger au sein de la Commission électorale indépendante (CEI) dont le bureau doit continuer son travail et être « ouvert ».

« Pour nous, il n’y a plus de débat au niveau de la CEI. Certains ont voulu un consensus, ils n’ont pas pu le faire et ils ont voté (…) », a rappelé le Président Alassane Ouattara lors de la conférence de presse marquant la fin de sa visite d’Etat de quatre jours dans la région de l’Iffou (Daoukro).

« Le bureau (de la CEI) doit continuer de travailler et doit continuer d’être ouvert », a-t-il ajouté en rassurant que « les choses vont se régler ». « J’en appelle au FPI de siéger à la CEI. C’est dans leur intérêt et dans l’intérêt de toute la Côte d’Ivoire », a poursuivi Alassane Ouattara en soutenant que le retrait du FPI de la CEI n’est pas un «drame».

« J’en appelle à ceux qui ne siègent pas encore, de siéger dans l’intérêt de tous », a insisté Alassane Ouattara. Le Comité central du FPI a décidé, samedi, au terme d’une session extraordinaire, du retrait de son représentant au sein de la CEI.

Le vendredi 5 septembre, le FPI et ses alliés de l’Alliance des forces démocratiques (AFD, coalition de 12 partis politiques) avaient « claqué la porte » lors de la mise en place du bureau de l’organe chargé d’organiser les élections générales de 2015, estimant que «le consensus » n’était pas de mise.

Le Président sortant de la CEI, Youssouf Bakayoko, issu des rangs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), membre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) a été réélu à la tête de cette institution.

La nouvelle CEI est composée de 17 membres dont un représentant du président de la République, quatre de l’administration, quatre de la société civile, quatre des partis politiques au pouvoir et quatre de l’opposition.

LS/APA

Source : APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.