Albert Bourgi annonce la libération du président Gbagbo : «C’est la dernière Noël sans Gbagbo»

Albert Bourgi annonce la libération du président Gbagbo : «C’est la dernière Noël sans Gbagbo»

Comme à leur habitude depuis un peu plus de 4 ans, les partisans du président Laurent Gbagbo de la Diaspora parisienne ont organisé une fête spéciale de la Noël en faveur de l’ex-président ivoirien incarcéré à la Haye. Ce fut un moment de forte mobilisation de grande émotion et de paroles fortes…

«2017 ne se terminera pas sans que Laurent Gbagbo ne soit parmi nous. C’est certainement le dernier Noël que nous fêtons pour Laurent Gbagbo alors qu’il est loin de sa famille biologique et politique. J’en suis entièrement persuadé. Il suffit d’observer la vie politique telle qu’elle se déroule aujourd’hui en Côte d’Ivoire pour s’en convaincre. La Côte d’Ivoire va mal. Les ivoiriens ont besoin de Laurent Gbagbo »

C’est par ces propos très engagés que le professeur Albert Bourgi, politologue français, ami de tous les temps de l’ancien président ivoirien a ouvert vendredi 25 décembre 2015 à Paris, la fête spéciale « Noël 2015 pour Gbagbo» la quatrième du genre depuis que Laurent Gbagbo est incarcéré à la Haye.

Venus en très grand nombre, les partisans de l’ancien président ivoirien ont communié avec plusieurs artistes qui ont donné une allure festive au rassemblement politique. Il faut dire que le thème de cette nouvelle rencontre libellé en ces termes : «POUR VOTRE ATTACHEMENT AU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO ET A SON COMBAT» était en lui seul une sorte de sondage osé pour mesurer la popularité du président Gbagbo au regard des remous qui secouent son parti le FPI. Du coup, amis, partisans et admirateurs de l’ancien président ivoirien n’ont donc pas voulu se faire conter cette fête. Ils ont fait le déplacement en nombre pour montrer leur attachement à Laurent Gbagbo malgré l’éloignement qui dure maintenant 4 ans.

Pari réussi pour les organisateurs…

Cette année, le comité d’organisation a mis les petits plats dans les grands pour faire les choses en grand. Premièrement le choix du lieu de la cérémonie. Le 179 du Boulevard Serrurier du 19ème arrondissement de Paris. Cette adresse qui abrite un important lieu de culte a sans nul doute été choisie pour rester dans le tempo de la célébration de cette grande fête chrétienne qui rappelle la naissance du Christ, moment important de la foi chrétienne. Les Saintes Écritures ne disent-elles pas « Que là où s’arrête la main de l’homme, c’est là que commence celle de Dieu » ? Si les organisateurs avaient voulu mettre la libération de Laurent Gbagbo entre les mains du Seigneur, ils ont réussi leur pari.

Ensuite on a noté la qualité des invités qui ont fait le déplacement et la densité des discours qui ont meublé la cérémonie. Aux côtés du professeur Albert Bourgi venu avec son épouse, on a enregistré la présence de plusieurs autres personnalités. En l’occurrence, Dr Claude Koudou, Secrétaire National du Front populaire ivoirien chargé de la Communication et du Marketing politique, Pascal Logbo président du NPR, Arsène Touho, secrétaire général adjoint de l’UNG chargé de la diaspora et du projet de société accompagné d’une forte délégation, Dagbo Raphaël de l’association «Les amis de Laurent Gbagbo», le ministre Eric Kahé de l’AIRD, Willy Bla, président du Cri-Panafricain, Maître Habiba Touré, avocate de la famille Gbagbo fortement ovationnée par le public, Jean N’dré représentant Mme Assalé Hortense de la représentation du FPI en France, Abel Naki, président-fondateur du Cri panafricain et vice-président de la CNC et Jo Mamadou cousin et chargé de mission du président Gbagbo. Tous ont fait chorus pour faire de la libération du président Laurent Gbagbo la priorité des priorités de cette année 2016.

Gagneront-ils leur pari face à une cour pénale internationale aujourd’hui décriée pour son parti pris flagrant dans cette affaire Gbagbo? Toujours est-il que vue la mobilisation de ce vendredi 25 décembre 2015, le procès de Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé qui s’ouvre en janvier 2016 à la Haye risque de refuser du monde.

Augustin Djédjé

Source: Eventnewstv

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE