ALERTE : QUI VEUT ENCORE MASSACRER DES WE A DUEKOUE ? | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France QUI VEUT ENCORE MASSACRER DES WE A DUEKOUE ?
ALERTE : QUI VEUT ENCORE MASSACRER DES WE A DUEKOUE ?

ALERTE : QUI VEUT ENCORE MASSACRER DES WE A DUEKOUE ?

Cette information, de plus en plus récurrente, comme toutes les précédentes qui ont  abouti aux massacres en 2005, 2010, 2011 et 2012 des populations d’ethnie Wê à Duékoué, est à prendre très au sérieux. Devant le danger de l’interpellation inéluctable par la Cour Pénale Internationale de chefs rebelles et gouvernants ivoiriens présumés de crimes de guerre, de génocide et de crimes contre l’humanité, une dirigeante du RHDP à Duékoué veut récidiver les coups destructeurs de vies humaines des Wê perpétré par dame Flanizara TOURE en Janvier 2011 ou les frci à Nahibly et qui restent encore impunis, tout comme les massacres de Guitrozon et Petit Duékoué en 2005.

Cette dame aux idées toujours funestes envisage de faire assassiner quatre bouviers ou bergers(*) au quartier Carrefour et hop ! bonjour à la tuerie des Wê habitant ce quartier-village. Exactement comme à leurs habitudes de faussaires et de brigands qui se rendent justice par une violence meurtrière qui n’est plus à démontrer.  ‘’ Si nous devrions perdre le pouvoir, eux (entendez les Wê) ne doivent pas rester en vie !’’ répète-t-elle dans son entourage, comme si elle avait perdu la raison.

Ce message est un véritable  S.O.S. à prendre au sérieux, nous l’avons déjà dit. Avant les massacres de Nahibly il y a deux ans, nous avions donné l’alerte aux journaux bleus de l’opposition ivoirienne (cf. sur google copie du mail à eux adressé à cette époque, à la page 15 du rapport d’enquête intitulé ‘’MASSACRE DE NAHIBLY, LES LANGUES SE DELIENT ET LA LISTE DES VICTIMES S’ALLONGE’’). Malheureusement la tragédie a eu lieu et notre impuissance collective a servi de support à une  amère auto-consolation. Nous insistons donc que le présent message fasse le tour du monde et que O.N.G.et forces sécuritaires onusiennes qui ont mis notre pays sous tutelle enquêtent sur  le génocide en préparation.

N’oublions pas aussi qu’il y a juste quelques mois, un fermier  d’origine étrangère prénommé Hamath, s’est fait tabasser jusqu’à en perdre un œil par ses compatriotes pour avoir cocufié l’un d’entre eux. Cette barbarie a eu lieu à la tombée de la nuit, au même quartier Carrefour. Un quartier toujours accusé de tous les maux. Cette affaire qui à ses débuts avait fait beaucoup de bruits et créé de nombreuses frayeurs n’a plus eu de suite juridique et médiatique quand le cocufieur Hamath, dans sa volonté de ne pas occasionner de tueries des Wê, s’est empressé d’avouer que ses agresseurs, du fait même qu’ils en a reconnu certains, ne sont pas des jeunes Wê. Notant en outre qu’il n’avait pas été détroussé de son argent et téléphone portable après cette correction punitive menée par des sauvages sans foi ni loi.

(*) : c’est une lapalissade de dire sans exagération aucune que depuis 2011, pratiquement toutes les villes, villages et quartiers de la Côte d’Ivoire sont des pâturages pour les bœufs de ces pasteurs sahéliens qui ont envahi ce pays.

Pour le collectif des victimes de Duékoué  (Carrefour & Nahibly) : Emmanuel Caleb, le 26 Juin 2014.

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.