Alfredy (89 ans) tabasse Gertruda (88 ans) car il pensait qu’elle couchait avec tout le quartier: “Il faut interner mon père…” | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Alfredy (89 ans) tabasse Gertruda (88 ans) car il pensait qu'elle couchait avec tout le quartier:
Alfredy (89 ans) tabasse Gertruda (88 ans) car il pensait qu’elle couchait avec tout le quartier: “Il faut interner mon père…”

Alfredy (89 ans) tabasse Gertruda (88 ans) car il pensait qu’elle couchait avec tout le quartier: “Il faut interner mon père…”

Mardi matin, Alfredy (89 ans) a frappé son épouse, Gertruda (88 ans) au cours d’une crise d’une rare violence dans la maison de la rue de la Ronche, à Charleroi, où ils ont toujours vécu depuis leur mariage. Pour l’instant, Gertruda est à l’hôpital, bien mal en point. Et Alfredy est en observation psychiatrique à Van Gogh. « Mais après ? » s’interroge avec anxiété la fille du couple.

Mardi, le pire cauchemar de Mireille est devenu réalité : «  Mes parents sont mariés depuis 67 ans. Il était entrepreneur, elle femme au foyer, il n’a jamais eu un caractère facile, mais n’était pas violent… Son comportement a changé il y a 5 ou 6 ans. Il a commencé à avoir des délires, des visions, des obsessions de jalousie,… C’est maman qui vivait le pire puisqu’il la menaçait de la battre et de nous tuer tous si elle en parlait. Elle n’a jamais osé déposer plainte ni évoquer son calvaire avec nous, même si on voyait bien qu’il y avait des problèmes  » explique la fille du couple.

Paranoïa obsessionnelle

Voici 3 ou 4 ans, Alfredy a été hospitalisé en psychiatrie à Vésale : on a diagnostiqué une paranoïa obsessionnelle. «  Là-bas, on l’a mis sous traitement, il était bien. Mais dès sa sortie, il a cessé de prendre son traitement : il disait que ça l’empêchait de conduire sa voiture, de faire du vélo. On n’a pas réussi à le faire changer d’avis  » soupire Mireille. Elle est persuadée qu’il y a déjà eu des épisodes de violence par le passé, qu’Alfredy a déjà frappé Gertruda. Mais sans doute pas comme mardi matin : «  Il a dû faire une nouvelle crise… Elle dormait quand il a commencé à la frapper -il était 4 heures du matin- et elle n’a pas pu se défendre… »

« Mamy est tombée dans l’escalier »

Mardi, Alfredy a littéralement passé sa rage sur sa malheureuse épouse, avec des coups de bâton à la tête : «  C’était des coups pour tuer. Elle souffre de multiples fractures, du nez, de la mâchoire, de l’orbite, elle est toute bleue, elle souffre énormément. Ce jeudi, elle a pu s’asseoir un peu. Mais surtout, elle a peur, peur de revivre ça. Elle ne veut plus le revoir et encore moins vivre avec lui. »

Mireille insiste : «  Je ne veux pas que mon père aille en prison, ce n’est pas ça. Je veux qu’on trouve une solution : un internement ou un placement dans un endroit d’où il ne pourra pas sortir. Parce que sinon, il recommencera. » Elle ajoute : «  Quand on le regarde, on voit un petit vieux inoffensif, mais il a une rage incroyable en lui. Et il peut se montrer manipulateur, dissimulateur. Mardi, il a appelé sa petite-fille en disant : mamy est tombée dans l’escalier… Il est parfaitement capable de se faire passer pour un gentil monsieur sans histoires   Mais notre priorité est de protéger notre maman

AN.D.

Source: sudinfo.be

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.