Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL
Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL

Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL

Ce n’est pas vraiment un serment d’allégeance, mais une reconnaissance certaine qui inquiète Alger. Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube le 26 juin, un responsable d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) rend un hommage appuyé à l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), l’organisation djihadiste concurrente qui fait parler d’elle depuis sa vaste offensive armée lancée mi-juin sur une partie du territoire irakien. Le message enregistré sur une image fixe de combattants, d’une durée de près huit minutes, est attribué à Abi Abdallah Othmane El Assimi, « cadi » (juge religieux) d’AQMI « pour la région Centre », est-il précisé, autrement dit la Kabylie, dans le nord de l’Algérie, où se terre Abdelmalek Droukdel, l’émir d’AQMI.

« Le moment est venu de nous exprimer », clame le « cadi », ajoutant aussitôt : l’EIIL « est sur la voie juste ». S’adressant « à tous les musulmans », il dépeint en termes élogieux les combattants de l’EIIL, « les plus pieux, les plus éloignés des Kharijites [terme issu du nom d’une secte sunnite qui désigne les déviants] ». « Ils sont sur une voie juste qui n’est pas celle du compromis, ils ne craignent pas ce que disent les autres. C’est une voie où la parole d’Allah est supérieure à tout, une voie qui a appliqué la charia (…) et qui refuse les frontières imposées tracées par les tyrans. Au contraire, ils reconstruisent la carte du califat sur la voie du prophète. »

Saluant les « victoires » emportées en Irak, le responsable d’AQMI, qui estime que « la démarche de …

Par Isabelle Mandraud

Source: Lemonde.fr


L’EIIL aurait choisi son émir pour le Liban !

La milice de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL) aurait désigné Abdel Salam Al-Ordoni (le jordanien) comme émir de ce groupe terroriste au Liban. C’est ce qu’a révélé la chaîne libanaise LBC, en se référant aux interrogatoires de plusieurs membres de l’EIIL arrêtés récemment au Liban.

Selon cette source, Al-Ordoni a pour mission d’entrainer les kamikazes afin de les envoyer au Liban dans un camp d’entrainement installé à la frontière turco-syrienne.

Or selon le quotidien libanais al-Akhbar, citant une source sécuritaire libanaise, cette information n’est pas correcte.

Entrée de 20 kamikazes au Liban

Autre information qui circule fortement au Liban, celle qui fait état de l’entrée de 20 kamikazes au Liban (dont les 3 auteurs des attentats suicide et les deux détenus récemment arrêtés) durant les deux derniers mois.

Elle a été donné par des services de renseignements occidentaux à la direction de la Sureté Générale (SG) qui a tout de suite adopté de nouvelles mesures pour traquer les cellules terroristes.

Elle a entre autre refusé d’accorder des visas à 60 personnes de nationalités arabes et européennes récemment arrivés à l’aéroport de Beyrouth.

En même temps, elle passe au crible l’identité de 4000 étrangers séjournant actuellement au Liban.

L’aide d’Interpol

Dans ce contexte, le quotidien al-Liwaa, citant une source sécuritaire, a rapporté lundi que les services de sécurité demanderont à Interpol de leur fournir les noms des personnes recherchées afin de prendre les mesures nécessaires à l’aéroport de Beyrouth.

Selon cette même source, le Liban coopérera avec Ankara pour surveiller les déplacements des suspects qui se rendent au Liban via la Turquie.

Arrestation d’un jordanien

Samedi, la SG a perquisitionné un hôtel dans la région de Sayfi (Est de Beyrouth) où elle a arrêté un jordanien ne dépassant pas les 20 ans. Il est accusé d’être un des kamikazes. Il avait demandé d’être envoyé au restaurant as-Saha dans la banlieue « pour réaliser son rêve ».

Il ne détenait que 30 dollars et un billet d’avion allez sans retour.

L’armée saisit des explosifs à Akkar

Entre-temps, une force de l’armée a perquisitionné, samedi, plusieurs localités à Akkar, ainsi que le camp de Aziziyé qui abrite des réfugiés syriens, à la recherche des suspects impliqués dans des actes terroristes.

Ces perquisitions font suite aux aveux des détenus Alaa Kanaan et Mahmoud Khaled, tous deux arrêtés pour appartenance à des groupes terroristes.

Les deux détenus avaient en effet fait état de la présence d’une grotte dans les terres de Fnaydek, où ils se rendaient pour fabriquer des engins explosifs dans le but de les utiliser dans des actions terroristes.

Une force de l’armée a immédiatement localisé cette grotte, où elle a trouvé des bombes, des armes, des appareils de communication ainsi que des manuels d’apprentissage sur la fabrication des ceintures explosives.

Les cibles présumées

Se référant aux aveux du Kamikaze saoudien, arrêté mercredi par les services de sécurité à l’hôtel Duroy (Raouche-Beyrouth), les kamikazes entrés au Liban auraient pour mission de viser l’armée libanaise, les services de sécurité, le Hezbollah et sa population, ainsi que les alliés chrétiens du Hezbollah.

Dans ce contexte, les autorités concernées ont réclamé de certaines personnalités politiques et parlementaires de limiter leurs déplacements durant cette semaine.

Source: AFP + al-Akhbar


Les seize commandements de l’Etat islamique en Irak et au Levant

Deux jours après leur conquête de Mossoul, en Irak, le groupe jihadiste distribuait une «charte» instituant la terreur.

C’est une charte d’épouvante que l’Etat islamique en Irak et au Levant, Daech comme on l’appelle dans la région qui est son acronyme en arabe, a fait distribuer à Mossoul après la conquête de la ville, le 11 juin. Seize articles terrifiants qui organisent la vie du million et demi d’habitants que compte actuellement la ville.

 

Les seize commandements de lEtat islamique en Irak et au Levant Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL

La charte de l’Etat islamique en Irak et au Levant, distribuée à Mossoul le 13 juin 2014.

Dans son article 5, elle promet à ceux qui «détruisent la terre», entendez ceux qui s’opposent à la volonté de Dieu, «l’exécution, la crucifixion, l’amputation des bras ou (et) des jambes, ou l’exil», avant, bien sûr, la géhenne éternelle.

Dans son article 8, elle interdit l’usage de l’alcool, du tabac et des drogues.

L’article 10 interdit désormais toute manifestation publique, sous prétexte qu’elles sont contraires à l’islam.

L’article 13 s’adresse, lui, aux statues auxquelles elle promet la destruction du fait qu’elles étaient adorées avant l’islam. Il se fonde notamment sur la destruction par Mahomet de 360 statues à La Mecque et sur la sourate Al-Maeda : «O les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du diable. Ecartez-vous en, afin que vous réussissiez.» Ce qui fait craindre que Daech s’attaque au site archéologique de Ninive, l’un des plus beaux du Moyen-Orient.

L’article 14 précise que les femmes devront sortir le visage et le corps complètement couverts par un niqab, à la condition que «le déplacement soit nécessaire», autorisé par le père, le frère ou le mari, et accompagné de l’un d’eux.

Par ailleurs, Daech vient d’imposer le statut de dhimmi (statut humiliant de sujétion et de protection des non-musulmans en terre d’islam) aux chrétiens de Mossoul, ce qui se traduit d’emblée par un impôt spécial de 250 dollars par personne et par mois…

Par ailleurs, Daech vient d’imposer le statut de dhimmi (statut humiliant de sujétion et de protection des non-musulmans en terre d’islam) aux chrétiens de Mossoul, ce qui se traduit d’emblée par un impôt spécial de 250 dollars par personne et par mois.

 

 Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL

 Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL

La charte de l’Etat islamique en Irak et au Levant, distribuée à Mossoul, en Irak, le 13 juin 2014. 

Jean-Pierre PERRIN envoyé spécial en Irak

Source: Libération

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.