Ali Bongo annonce la création d’une compagnie aérienne “low cost”. Le hic: Cette compagnie existait déjà et appartient au sulfureux marchand d’armes Ivor Ichikowitz

Ali Bongo annonce la création d’une compagnie aérienne “low cost”. Le hic: Cette compagnie existait déjà et appartient au sulfureux marchand d’armes Ivor Ichikowitz

Ali Bongo vient d’annoncer la création au Gabon d’une compagnie aérienne low cost dont le nom est Fly Africa. Mais chers lecteurs, comme à son habitude, Ali Bongo ne vous dit pas tout.

Fly Africa est la propriété d’Ivor Ichikowitz, un sulfureux marchand d’armes Sud-Africain, d’origine Lithuanienne. Ivor Ichikowitz a lancé Fly Africa en 2014. Le vol inaugural de cette compagnie aérienne eut lieu le 23 Juillet 2014 entre Victoria Falls et Johannesburg. L’annonce d’Ali Bongo est problématique à plus d’un point :

– Pourquoi Ali Bongo, dans son annonce, veut-il faire croire aux gens qu’il créé une compagnie aérienne, alors que c’est tout au plus une compagnie Sud-Africaine qui ouvre une escale à Libreville ?

– Pourquoi Ali Bongo ne dit-il pas dans son annonce que cette compagnie aérienne a depuis 2014, un réseau de vols allant de l’Afrique du Sud au Zimbabwe, en passant par la Namibie et la Zambie ?

Encore une tentative par Ali Bongo de vouloir se réclamer de quelque chose qu’il n’a pas créé. Ali Bongo joue au mégalomane-mythomane, mais nous exposerons tous ses mensonges au grand jour.

Autre fait non négligeable, chers lecteurs, est que le même Ivor Ichikowitz vient de financer entièrement la tournée de L’Alma Chamber Orchestra, dont l’épouse du Premier ministre français, Manuel Valls, Anne Gravoin, est la directrice artistique, en Afrique du Sud. On se souvient de la récente invitation faite par Ali Bongo à Manuel Valls, pour une visite au Gabon. Ali Bongo vous dira que c’est certainement une coïncidence !

Une autre coïncidence (certainement), nous dira-t-on ; le quotidien français consacré à l’audiovisuel Satellifax, dans son édition du vendredi 20 Mars 2015, précisément à la page 8, nous présente EDAN (Evelyne Diatta Accrombessi Network), comme étant détenu en majorité par Transafrica Capital, dont le propriétaire et patron n’est autre qu’Ivor Ichikowitz (tiens, il est partout avec les Bongo/Accrombessi).

C’est encore le même Ivor Ichikowitz qui avait fourgué à Ali Bongo de vieux Mirages Sud-Africains, déclassés par ce pays car en fin de parcours.

Chers lecteurs, Ali Bongo se croit malin et pense que tous les Gabonais sont naïfs; mais nous l’avons à l’œil… Pendant qu’on veut vous endormir avec une autre élection fantoche, pendant qu’on vous encourage à vous battre entre vous, les Bongo/Accrombessi et leur bande de mafieux pillards s’empiffrent de vos richesses…

Source: gabonenervant

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE