Alphonse Douaty accuse Affi d’être à l’origine de l’arrestation d’Assoa Adou

Alphonse Douaty accuse Affi d’être à l’origine de l’arrestation d’Assoa Adou

Arrêté le 7 janvier dernier à son domicile en présence de sa famille, le Directeur de campagne de Laurent Gbagbo, le Dr Assoa Adou détenu à la DST était devant le parquet ce vendredi matin.

Le directeur de campagne adjoint, Alphonse Douaty a fait cette annonce ce jour à l’occasion d’une rencontre avec la presse à la Fondation Memel Foté en compagnie de Tapé Kipré et de Laurent Akoun.

«Dr Assoa Adou a été enlevé le 7 janvier sous les yeux de son épouse et ses enfants, par un contingent du CCDO. Il était à la DST et vient d’être présenté au parquet aujourd’hui» a déclaré Alphonse Douaty.

Il accuse le président sortant du FPI, Pascal Affi N’Guessan d’être de connivence avec le pouvoir dans l’arrestation du Directeur de campagne de Laurent Gbagbo.

«Avec le pouvoir, il veut neutraliser les cadres du FPI. Il y a lieu de penser que d’autres actes pourraient suivre, » a-t-il ajouté.

L’arrestation d’Assoa Adou vise selon lui à interdire la candidature de Laurent Gbagbo. C’est pourquoi, le conférencier écarte la thèse de l’implication du directeur de campagne dans une quelconque déstabilisation de la Côte d’Ivoire comme veut faire croire le pouvoir.

Convaincu que c’est le président sortant de son parti le FPI qui tire les ficelles, la direction de campagne se dit indignée de ses entraves aux libertés politiques.

Face donc aux agissements de pascal Affi N’Guessan, Alphonse Douaty a annoncé ce jour que les structures fédérales, féminises etc retirent leur confiance à Affi et défi son autorité gravement et définitivement entamée.

Selon lui, puisque le pouvoir joue le jeu du président sortant du parti, il l’invite à ne pas s’immiscer dans les affaires de la formation politique créée par Laurent Gbagbo.

«La direction enjoint le pouvoir de cesser ce petit jeu qui ne l’honore pas, exige sans délai la libération des camarades Lida Kouassi Moise, Assoa Adou, Raphael Dogbo et autres camarades incarcérés, » a martelé Alphonse Douaty.

Tout en rappelant qu’aucun militant ne peut prendre en otage le Front populaire ivoirien, le conférencier du jour lance un appel à la mobilisation de tous les militants pour répondre aux mots d’ordre imminents.

Le sujet relatif au rejet de la candidature de Laurent Gbagbo a été évoqué lors des échanges. Alphonse Douaty estime que le fondateur du FPI est toujours candidat d’autant plus que la direction de campagne n’a pas encore reçu de notification d’Affi N’Guessan.

«Tant que le processus n’a pas pris fin, Laurent Gbagbo est toujours candidat» a-t-il prévenu, invitant enfin le président au respect de la ligne du parti.

Notons que selon nos informations, ce n’est pas le CCDO, force spéciale, mais des éléments de la DST qui ont procédé à l’arrestation d’Assoa Adou dans des véhicules pickup similaires qui bien souvent les confondent.

Wassimagnon, Abidjan

Source: Koaci.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*