Amara Essy condamne la dispersion d’un rassemblement de l’opposition à Abidjan

Amara Essy condamne la dispersion d’un rassemblement de l’opposition à Abidjan

Le candidat à l’élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain, Amara Essy a condamné, samedi, à Bouaké (379 Km au Nord d’Abidjan), lors d’un meeting, la dispersion par la police d’un ”meeting pacifique” organisé par l’opposition à Yopougon (Abidjan), jugeant cet acte “antidémocratique”.

«Je viens d’être informé de la dispersion d’un meeting pacifique organisé par l’opposition à Yopougon en vue d’exiger des conditions minimales de démocratie pour des élections transparentes» a déclaré Amara Essy, ajoutant que «je suis ahuri par cet acte antidémocratique qui contrevient à notre loi fondamentale».

Selon M. Essy, la constitution ivoirienne et la déclaration universelle des droits de l’homme ne subordonnent pas les rassemblements, les meetings et les marches dans une démocratie «à une autorisation préalable des gouvernants mais simplement à une information».

«En la matière, le ministre de l’intérieur et les autorités municipales ont été régulièrement informés de la tenue dudit meeting» a-t-il affirmé, avant de s’insurger contre la dispersion de ce meeting et l’arrestation de ”démocrates”.

«En ma qualité de démocrate, je condamne fermement cette manière autoritaire de gouverner» a fustigé le candidat Amara Essy, invitant dans la foulée «le président sortant à veiller au strict respect de notre loi fondamentale, surtout concernant les libertés individuelles et collectives».

M. Essy a ensuite appelé au dialogue entre le président sortant d’une part, l’opposition et les neuf candidats d’autre part. «J’en appelle à la cohésion nationale, à l’unité d’action de l’opposition, en vue d’un changement de régime dans notre pays» a-t-il conclu

CK/ls/APA

Source: APA

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE