An 18 de la mort de Norbert Zongo: la coalition contre la vie chère annonce une marche-meeting à Ouagadougou contre “l’impunité”

An 18 de la mort de Norbert Zongo: la coalition contre la vie chère annonce une marche-meeting à Ouagadougou contre “l’impunité”

La Coalition burkinabè de Lutte Contre la Vie Chère (CCVC) et le Collectif des Organisations Démocratiques de Masses et des Partis politiques (CODMPP) annoncent une marche-meeting le 13 décembre à Ouagadougou contre “l’impunité”, à l’occasion du 18ème anniversaire de la mort du journaliste d’investigation Norbert Zongo, a affirmé jeudi l’un des porte-paroles Bassolma Bazié face à la presse.

Cette marche-meeting sera organisée non seulement contre “l’impunité, la vie chère” mais également “pour les droits économiques et sociaux et l’indépendance nationale”, a indiqué M. Bazié pour qui “il est essentiel de rester au front” car deux ans après les manifestations des 30 et 31 octobre 2014 qui ont fait une trentaine de morts, on ne constate “pas un engagement politique profond et ferme pour préserver les acquis”.

La commémoration du 18ème anniversaire de la mort de Norbert Zongo consistera “à rendre hommage au journaliste et à ses compagnons, à Flavien Nébié (Elève), Boukari Dabo (Etudiant), aux victimes de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et de la résistance au putsch du 16 septembre 2015”, a-t-il poursuivi.

Cette commémoration vise également à rendre hommage à “toutes les autres victimes de la violence en politique par des rassemblements et à organiser des recueillements, des dépôts de gerbes de fleurs dans les cimetières”, a ajouté Bassolma Bazié.

En marge des activités ci-dessus le Réseau National de Lutte anti-corruption (REN-LAC) prévoit l’organisation de Journées nationales de refus de la Corruption et le Mouvement burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP) envisage un panel sur la justice le 10 décembre 2016.

LIRE AUSSI: “Norbert Zongo, l’autre fantôme de Blaise Compaoré

A l’occasion de la commémoration du 18ème anniversaire de la mort de Norbert Zongo, “les mois de novembre et de décembre seront très actifs avec des activités multiples et variées, destinées toutes à renforcer la mobilisation citoyenne”, a laissé entendre M. Bazié à la presse.

Le 13 décembre 1998, le journaliste d’investigation Norbert Zongo a été retrouvé mort calciné avec trois de ses compagnons, après avoir entamé une enquête sur le décès de David Ouédraogo, chauffeur de François Compaoré, le frère cadet de l’ex-président Blaise Compaoré (1987-2014).

LIRE AUSSI: “Il ya 18 ans, Norbert Zongo prédisait «Pour ce régime, le CDP sera le Cercueil Démocratique Parfait». A-t-il eu raison trop tôt?

Après un non-lieu prononcé en 2006 par la justice burkinabè le dossier du journaliste a été rouvert le 8 avril 2015 à la suite d’une demande de la Cour africaine des Droits de l’Homme et de Peuples (CADHP) dont le siège est à Arusha en Tanzanie.

Par Daouda Zongo

Source: Alerte info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.