Angola : João Lourenço, l’actuel ministre de la Défense succède au président Jose Eduardo Dos Santos

Angola : João Lourenço, l’actuel ministre de la Défense succède au président Jose Eduardo Dos Santos

Agé de 74 ans, le président José Eduardo dos Santos ou «Zedu», comme le surnomment les Angolais, a confirmé le vendredi 3 février 2017, qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat aux élections générales d’août.

Conformément au scénario qui avait filtré en décembre 2016, «Zedu» a officiellement désigné pour lui succéder l’un de ses proches, l’actuel ministre de la Défense et vice-président du Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), João Lourenço.

« Le comité central du MPLA a approuvé le nom du candidat Joao Lourenço en tête de la liste pour les élections du mois d’août », a déclaré, ce 3 février, José Edouardo dos Santos, lors de l’ouverture d’un congrès extraordinaire du parti au pouvoir.

João Lourenço ne piétinera pas “l’héritage” de dos Santos »

Selon les analystes, le plus grand héritage et succes du président José Edouardo dos Santos aura été d’avoir ramener la pais dans le pays qu’il a réussi à unifier depuis 2002, en mettant fin à la guerre civile, qui a duré 30 ans. Parce qu’il ne traîne pas d’affaires de corruption derrière lui, certains observateurs pensent que João Lourenço pourra apporter des idées neuves. Ils assurent même que les choses s’amélioreront dans certains domaines.

Pour la libertés individuelles par contre, plusieurs analystes préviennent qu’il ne faut pas s’attendre au miracle du changement radical avec le départ du vieux guérillero marxiste.

« La population va s’apercevoir que personne n’est éternel, mais au niveau politique cela ne va pas changer grand-chose », prédisait récemment le rappeur et opposant Luaty Beirao.

Car soutiennent tous les analystes, Dos Santos et Lourenço sont issus de la même génération. Nourris au marxisme-léninisme, les deux hommes ont étudié dans l’ex-Union soviétique, qui a formé pendant la Guerre froide les jeunes figures montantes de la décolonisation en Afrique.

Joao Lourenço Angola : João Lourenço, lactuel ministre de la Défense succède au président Jose Eduardo Dos Santos

Vice-président du, le parti au pouvoir depuis l’indépendance du pays, en 1975, Joao Lourenço, 62 ans, est un compagnon de longue route du président angolais. En 1974, après la chute de la dictature au Portugal, Joao Lourenço rejoint la lutte pour la libération de l’Angola, et prend part aux combats qui conduiront à l’indépendance. Dix ans plus tard, il devient gouverneur de la province de Moxico (est) et entame son ascension dans l’organigramme du parti. D’abord chef de la direction politique de son ancienne branche armée (Fapla), puis président de son groupe parlementaire et vice-président de l’Assemblée nationale. Si Dos Santos a accepté de lui céder la place afin qu’il lui succède à la tête de l’Angola, c’est qu’il a confiance en lui.

« M. Lourenço a clairement été choisi car il convient à la vieille garde du MPLA et ne piétinera pas l’héritage de dos Santos », a confié Benjamin Augé, spécialiste du pays à l’Institut français des relations internationales (IFRI).

Selon les termes de la Constitution angolaise, João Lourenço, l’actuel ministre de la Défense et  vice-président du parti, devrait remplacer le président Dos Santos à la tête de l’Etat angolais si le MPLA gagne les législatives prévues en août. En revanche, le président José Edouardo dos Santos continuera de garder une mainmise plus ou moins importante sur le parti dont continue d’être le président.

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*