Appel de Daoukro : «C’est “un projet du président et non une décision du parti» estime “Plateforme PDCI” | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Appel de Daoukro : «C'est
Appel de Daoukro : «C’est “un projet du président et non une décision du parti» estime “Plateforme PDCI”

Appel de Daoukro : «C’est “un projet du président et non une décision du parti» estime “Plateforme PDCI”

La plateforme des mouvements et associations du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a estimé jeudi, lors d’une conférence de presse animée la permanence de parti au Plateau, que l’appel de Daoukro est un simple “projet” du président Bédié et non une “décision” du parti.

“Le soutien du président Bédié à la candidature du président de la République n’est qu’un projet et non une décision” qui ne devrait pas “émouvoir”, a déclaré le président national de cette plateforme, Aboh Florent Kouassi.

“A priori, le projet de soutien à la candidature ne devrait pas émouvoir d’autres personnes au sein du PDCI ayant fait connaître publiquement leur position à ce sujet”, a-t-il soutenu, soulignant que ce meeting de clôture de la visite d’Etat du président Ouattara dans la région de l’Iffou n’est pas “le cadre approprié pour traiter de la candidature du PDCI à l’élection présidentielle”.

Estimant que les statuts du parti disposent que c’est la convention qui choisit le candidat du parti, il a dit son étonnement devant cette proposition, d’autant plus que les textes ne font, “nulle part, mention de convention jumelée” entre les deux principaux partis alliés du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Aussi, Aboh Florent a-t-il rappelé que seul le 13ème congrès, prévu en 2018, est habilité à plancher sur la question de l’unification du PDCI et du Rassemblement des républicains (RDR), exprime son étonnement que le président du vieux parti fasse cas d’une alternance entre deux “entités réunifiées”.

Prenant acte du “projet” de soutien à la candidature unique, il en appelle par ailleurs au président Bédié de ne pas “dessaisir les militants de leur droit légitime” d’arrêter souverainement les décisions sur ces questions dans le cadre de la convention et du prochain congrès.

Le président du PDCI, Aimé Henri Konan Bédié, a apporté, le 17 septembre, son “ferme” soutien à une “candidature unique” du président Alassane Ouattara lors du meeting de clôture du chef de l’Etat, Alassane Ouattara à Daoukro, s’engageant à “mettre en mouvement” les mouvements et instances du parti pour la prospérité de ce soutien.

Konan Bédié avait également annoncé l’organisation d’une convention jumelée entre le PDCI et le RDR, et la création d’un parti réunifié, le PDCI-RDR, pour la victoire du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix en 2015 et une gestion alternée du pouvoir d’Etat à partir de 2020.

Cette annonce de Bédié suscite une vive réaction des partisans d’une candidature du PDCI même si M. Bédié a prévenu que son soutien à la candidature du président Ouattara était “sans préjudice pour les irréductibles qui voudront présenter leur propre candidature”.

Source : AIP

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.