Après les hommes, c’est autour des femmes du PDCI-RDA de s’insurger contre la décision du Bédié de soutenir une candidature unique de Ouattara | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Après les hommes, c'est autour des femmes du PDCI-RDA de s’insurger contre la décision du Bédié de soutenir une candidature unique de Ouattara
Après les hommes, c’est autour des femmes du PDCI-RDA de s’insurger contre la décision du Bédié de soutenir une candidature unique de Ouattara

Après les hommes, c’est autour des femmes du PDCI-RDA de s’insurger contre la décision du Bédié de soutenir une candidature unique de Ouattara

Nous, femmes du PDCI- RDA, réunies pour analyser la déclaration du Président Henri Konan Bédié lors de la visite d’Etat du Président de la République dans la région de l’IFOU, du 14 au 17 Septembre 2014, déclaration par laquelle M. HKB a annoncé son intention de faire de l’actuel chef de l’Etat le candidat unique du RHDP à la présidentielle de 2015. Après avoir mesuré longuement les conséquences qu’aurait sur la vie du PDCI la surprenante sortie de son Président et prenant la nation ivoirienne à témoin, faisons la déclaration solennelle qui suit :

L’annonce du Président HKB de faire de l’actuel chef de l’Etat le candidat unique du RHDP constitue une violation flagrante des textes qui régissent le PDCI-RDA, textes qui font du Congrès l’Organe Suprême de ce parti politique. En effet, les militantes et militants du PDCI-RDA ont encore en mémoire cette Résolution du 12e Congrès qui stipule que le PDCI aura un candidat lors de la présidentielle de 2015, au premier tour, et que ce candidat sera un militant actif du parti.

Par sa prise de position, le Président Bédié pose un acte de haute trahison à l’égard du parti de Félix HOUPHOUET BOIGNY, parti que l’on ne saurait en aucun cas inféoder au Dirigeants d’un autre parti politique. M. HKB est un militant comme tout autre. Il ne peut tout seul se substituer aux nombreux organes du PDCI-RDA.

Le PDCI a été crée pour la conquête et la gestion du pouvoir d’Etat. Il n’a pas vocation pour quelque motif que ce soit, à se saborder au profit d’un autre parti politique.

L’acte posé par le Président HKB est une violation de la constitution ivoirienne qui stipule que les partis politiques concourent à l’expression du suffrage universel. Cet acte constitue également un net recul de la Démocratie dans notre pays car il signe l’arrêt de mort d’un acteur important de la scène politique ivoirienne : Le PDCI-RDA

En conséquence nous, Femmes du PDCI-RDA :

– Marquons notre total désaccord avec la décision de M. Bédié d’aller à la présidentielle de 2015 avec un candidat autre qu’un militant actif du PDCI-RDA tel que prôné par les résolutions du 12e Congrès.

– Déclarons nul et de nul effet la déclaration de M. Bédié

– Annonçons que cet acte est un parjure par lequel M. Bédié affranchi les militants du PDCI-RDA de tout devoir d’obéissance à sa personne et à sa fonction de Président du parti.

– Réaffirmons avec fermeté que les Résolutions du 12e Congrès s’imposent à tous les militants du parti y compris M. HKB et invitons toutes nos sœurs du PDCI à se les approprier.

– Déclarons que les femmes du PDCI-RDA ne se reconnaissent nullement dans la décision de M. HKB de désigner un non militant du parti comme candidat unique à la présidentielle de 2015.

– Enfin demandons à nos sœurs de ne pas céder à la panique, de demeurer sereines et de se tenir prêtes pour soutenir le candidat du PDCI-RDA qui sera choisi lors des la prochaine Convention du parti conformément aux Résolutions du 12e Congrès du parti tenu les 3,4, 5 et 6 Octobre 2013.

Fait à Abidjan le 23 Septembre 2014.

Les Femmes du PDCI-RDA.

Je vous remercie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.