Après les lourdes condamnations à l’encontre de 14 membres de Boko Haram au Cameroun, Boko Haram abat dix soldats camerounais | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France | Après les lourdes condamnations à l’encontre de 14 membres de Boko Haram au Cameroun, Boko Haram abat dix soldats camerounaiseburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France
Après les lourdes condamnations à l’encontre de 14 membres de Boko Haram au Cameroun, Boko Haram abat dix soldats camerounais

Après les lourdes condamnations à l’encontre de 14 membres de Boko Haram au Cameroun, Boko Haram abat dix soldats camerounais

Boko Haram abat dix soldats camerounais

Dix soldats camerounais sont morts dans la nuit de jeudi à vendredi, suite à une attaque attribuée à la secte islamiste nigériane Boko Haram dans la localité de Bagaran, dans le département du Logone et Chari, région de l’Extrême-Nord dans le couloir menant vers le Tchad et le Nigeria, a appris APA de source sécuritaire.

Les informateurs joints au téléphone n’ont pas pu établir le bilan exact des combats, surtout du côté des assaillants, se contentant d’indiquer la soudaineté de l’attaque et la violence des combats qui ont duré plusieurs heures.

Cette zone frontalière avec le Nigeria, qui a connu un grand renfort en hommes et en matériels de combats il y a deux mois et abrite des centaines de réfugiés venus de l’autre côté, fait régulièrement l’objet d’attaques sanglantes et de prises d’otages.

Le 11 juillet dernier, la brigade de gendarmerie de Bounderi avait déjà connu une attaque par Boko Haram qui a coûté la vie à un gendarme tué alors qu’un véhicule fut emporté.

Le 7 juin, le Bataillon d’intervention rapide (BIR), une unité d’élite de l’armée, a abattu 118 membres de la secte à Tourou, près de Mokolo et perdu deux hommes.

Le combat contre la secte, indiquent des sources concordantes, s’avère d’autant plus difficile, aujourd’hui, que plusieurs de ses membres sont infiltrés dans la population civile et les réfugiés.

Source: APA

———————————————————————-

14 membres de Boko Haram lourdement condamnés au Cameroun

Le tribunal militaire de Maroua, chef-lieu de la région camerounaise de l’Extrême-Nord, a condamné vendredi 14 membres de la secte islamiste nigériane Boko Haram à des peines de prison ferme allant de 10 à 20 ans pour actes terroristes, a appris APA de sources judiciaires.

Conformément à la législation en vigueur, cette décision de justice est non susceptible d’appel et les condamnés devraient intégralement purger leur détention.

Ces sentences interviennent au moment où Boko Haram multiplie des actes de défiance et des agressions contre l’armée du pays, particulièrement dans les régions septentrionales où le gouvernement a pourtant déployé d’imposants moyens humains et matériels depuis deux mois.

14 membres de Boko Haram lourdement condamnés au Cameroun Après les lourdes condamnations à lencontre de 14 membres de Boko Haram au Cameroun, Boko Haram abat dix soldats camerounais

Dans la nuit de jeudi à vendredi, par exemple, 10 soldats camerounais sont tombés suite à une attaque attribuée à la secte islamiste dans la localité de Bagaran, dans le département du Logo et Chari, région de l’Extrême-Nord dans le couloir menant vers le Tchad et le Nigeria.

Selon un soldat rescapé de l’affrontement, joint au téléphone par APA, les assaillants, arrivés nuitamment en grand nombre, étaient lourdement armés et n’ont trouvé sur leur route qu’une petite vingtaine de soldats qui ne pouvaient soutenir aucune résistance face à la force de feu des assaillants.

Source: APA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.