Après leur comité central extraordinaire illégal: Oulaye, Akoun, Douati, Oro et Koua convoqués devant le juge

Après leur comité central extraordinaire illégal: Oulaye, Akoun, Douati, Oro et Koua convoqués devant le juge

Neuf jours après leur comité central extraordinaire illégal qu’ils ont organisé, le jeudi 5 mars dernier (ils l’avaient pourtant annoncé pour le 6 mars), au domicile de la belle famille d’Akoun à Cocody-Les 2 Plateaux (Abidjan), Oro Hubert, Laurent Akoun, Alphonse Douati, Hubert Oulaye et Justin Koua, principaux organisateurs de cette rencontre, répondront de leur acte devant le Tribunal de 1ère Instance d’Abidjan-Plateau, le jeudi 26 mars à 8h30mn.

Selon des sources judiciaires proches du dossier, ils comparaitront suite à une assignation en annulation des résolutions de ce comité central extraordinaire qui s’est tenu en violation des textes du Fpi. Cette assignation a été faite à la requête du Front populaire ivoirien (Fpi, ex-parti au pouvoir) et de son président statutaire, l’ancien Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan.

Au dire de nos sources, depuis hier, ces différents cadres du Fpi qui sont depuis plusieurs mois dans une fronde insensée contre le président de leur parti ont commencé à recevoir leur acte d’assignation. Laurent Akoun a reçu le sien, a-t-on appris. « L’huissier lui a remis l’acte en main propre. Alphonse Douati a fixé un rendez-vous à l’huissier pour 16h (hier, ndlr) mais il n’est pas venu. Koua Justin qui a été joint par téléphone a demandé que son acte d’assignation soit remis à l’un de ses amis qui le lui transmettra. Seuls MM. Oro Hubert et Oulaye Hubert sont restés injoignables », soutient une source proche du dossier. Ce vendredi, ces militants du Fpi pourraient tous recevoir leur acte d’assignation. Mettre fin à la chienlit afin que le Fpi s’engage résolument dans la bataille politique et diplomatique pour la libération du président Gbagbo et de tous les prisonniers politiques, tel semble être l’enjeu poursuivi par le président du Fpi, Affi N’Guessan, à travers cette saisine de la Justice.

Didier Depry

Source: Notre Voie

About admin

One comment

  1. Ce texte est assez évocateur. Si la réunion du comité central est illégale, comme le fait savoir le journaliste, pourquoi Affi assigne pour annulation des décisions qui sont sorties de cette réunion illégale?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.