Après l’invalidation de sa candidature Adama Ouattara: «J’exige qu’on me rétablisse dans mes droits»

Après l’invalidation de sa candidature Adama Ouattara: «J’exige qu’on me rétablisse dans mes droits»

Le candidat du Mouvement ivoirien pour le Renouveau et l’Espoir, Adama Ouattara n’est pas content du président du Conseil constitutionnel, Koné Mamadou.

Dans une conférence de presse qu’il a donnée hier dans les locaux d’une entreprise, Adama Ouattara a exigé du Conseil constitutionnel qu’il soit rétabli dans ses droits. « Je vais saisir le grand médiateur pour qu’il intervienne. Je n’accepterai pas qu’on me bafoue mes droits et qu’on me traite de citoyens d’une moralité douteuse. Je suis un ancien gendarme à la retraite. J’ai servi au plus haut sommet de l’Etat et si j’étais d’une moralité douteuse, je n’aurais jamais servi au plus haut sommet de l’Etat », a précisé Adama Ouattara avant de s’insurger contre l’accusation faite par le conseil constitutionnel contre son honorabilité.

Pour lui, le Conseil constitutionnel n’a pas dit la vérité sur sa situation professionnelle. « Je n’ai jamais déserté l’armée. Que Koné Mamadou donne les éléments de preuves de ses allégations », a-t-il dit non sans révéler que c’est lui-même qui a sollicité sa radiation auprès du ministère de la défense pour des raisons de sécurité. « J’ai demandé à être radié. J’ai même rencontré le général Kassaraté qui m’a déconseillé une telle démarche. Et c’est un peu plus tard que mon acte de radiation a été signé. Je ne suis donc pas un déserteur sinon je n’aurais jamais touché ma pension de retraite. C’est pourquoi je dénonce une cession politique en lieu et place d’une cession judiciaire. Ce qu’a dit par Koné Mamadou répond à une logique, celle de vouloir coûte que coûte écarter un adversaire gênant. Un adversaire qui partage le même patronyme que lui et qui était bien parti pour le battre en raison du sentiment de déception qui anime la quasi totalité des militants du RDR ».

Adama Ouattara a demandé à Koné Mamadou de rechercher les hommes de mauvaise moralité ailleurs. « J’ai servi loyalement mon pays. Je ne suis pas de ceux qui après avoir déserté l’armée ont été nommés comme hauts responsables de l’armée.»

De Gballou

Source: Le Quotidien d’Abidjan

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.