Après son Après un AVC, Rigobert Song déclare: «Mon cas est exceptionnel»

Après son Après un AVC, Rigobert Song déclare: «Mon cas est exceptionnel»

Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a failli lui coûter la vie il y a huit mois, l’ex-capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, Rigobert Song, rapporte que son ‘’cas est exceptionnel’’ de l’avis de son médecin traitant.

‘’Mon médecin me dit chaque fois que mon cas est exceptionnel’’, lâche l’ancien capitaine des Lions du Cameroun, Invité de la 5è édition de la Nuit du football Africain, tenue samedi à Ouagadougou, la capitale burkinabé.

Il explique que selon le praticien ‘’sur 40 cas similaires, trente sont morts et les 10 restants portent les séquelles de la maladie’’. Ce qui fait de ‘’moi un miraculé mon frère’’, apprécie Rigobert Song dans un entretien à APA, en marge de la cérémonie.

Quelques heures avant l’entretien, le stade municipal Joseph Issouffou Conombo de Ouagadougou lui a réservé un standing ovation, à son arrivée pour assister au match de gala opposant une sélection locale d’anciens internationaux burkinabè aux ex-légendes du football africain.

L’accueil délirant est à la dimension de l’estime que les Burkinabè et les Africains ont pour cette icône du football africain qui aurait pu passer de vie à trépas en octobre 2016, victime d’une attaque d’AVC, lui le solide gaillard qui a tenu tête à plusieurs attaquants de renom dans sa riche carrière de footballeur.

Au sortir de son long coma à l’hôpital de la Pitié –Salpêtrière de Paris, le ‘’vieux’’ lion est sur pied. Sans présenter de séquelles si ce n’est un amaigrissement. Il ne cesse d’invoquer la chance pour expliquer ce ‘’miracle’’.

Song raconte qu’il était assis devant la télé, chez lui, à la maison à Yaoundé quand il a ressenti ‘’un gros coup de fatigue’’. ‘’Ma chance est que je n’avais pas bouclé la porte de de la maison, j’attendais un visiteur. Si je l’avais fermée, nous ne serions pas là en train de causer’’, souligne-t-il.

‘’Si ma porte avait été fermée, c’était terminé pour moi’’, insiste Rigobert Song qui dit être ‘’tombé sur le côté, avec ma langue qui sortait’’, se souvient, encore, le Lion Indomptable.

Selon lui, dans le coma, il a vu des membres décédés de sa famille qui lui criaient : ” Rigobert, tu fais quoi ici ? Retournes, ta place n’est pas ici’’. Il s’est alors débattu grâce à une ‘’incroyable puissance’’ pour revenir à ‘’la vie’’.

Song ” revenu de loin’’, continue, cependant, sa rééducation à l’hôpital parisien où il se rend ‘’ deux fois dans le mois. ‘’

‘’Aujourd’hui, je veux aider les victimes des attaques d’AVC car je sais ce que c’est’’, clame-t-il.

Pour l’heure, Rigobert Song exprime toute sa gratitude aux ‘’sportifs africains et dans le monde’’.

‘’Cette communion de prières de tous les sportifs du monde à commencer par mon pays et l’Afrique m’a fait du bien. Je voudrais encore renouveler à chacun et à tous mes remerciements pour cette solidarité autour de ma personne’’, conclut Rigobert Song.

Source:APA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*