Après Soro Guillaume Zoro Bi Ballo dénonce l’ingratitude de Ouattara

Après Soro Guillaume Zoro Bi Ballo dénonce l’ingratitude de Ouattara

Alors juge adjoint au tribunal de Dimbokro, Zoro Bi Ballo a 1999 délivré le certificat de nationalité qui a permis à Alassane OUATTARA de se prévaloir de la nationalité ivoirienne. Aujourd’hui, l’homme ne semble plus être en odeur de sainteté avec celui qui est devenu le Président de la République de Côte d’Ivoire. Il l’a confié à certains de ses proches qui n’ont pas su garder le secret.

Le 26 septembre 1999, dans un contexte politique  extrêmement tendu en Côte d’Ivoire, Zoro Bi Ballo Epiphanie fut celui qui signa le certificat de nationalité d’Alassane Dramane Ouattara. Cet acte le porta au-devant de la scène. A l’avènement du régime de Laurent Gbagbo, Zoro Bi alla encore au charbon. Il monta dès Octobre 2000 avec Me Ibrahim Doumbia, le Mouvement Ivoirien des Droits de l’Homme (MIDH). L’organisation en apparence apolitique pour contrer la Ligue Ivoirienne des Droits de l’homme (LIDHO). Zoro-Bi n’a pas fait que monter une ONG pour servir soutenir Ouattara. Il a aussi été un acteur central du documentaire de propagande du sociologue Belge Bénoit Schoer « Côte d’Ivoire, poudrière identitaire ».

Ce documentaire fut utilisé par les hommes d’Alassane Ouattara pour propager une image délétère de la Côte d’Ivoire dans les grands forums, lors des sommets africains et européens, auprès des diplomates occidentaux et africains. Avec l’arrivée d’Alassane Ouattara au pouvoir en 2011, « le petit juge de Dimbokro » (Propos de Bédié) attendait une grosse récompense pour avoir, à lui seul, défié toute la nation ivoirienne.

Malheureusement, l’homme est allé de déception à déception. Après lui avoir permis de grignoter de petits postes çà et là, le pouvoir RHDP a, d’une manière voilée, rangé son ancien bienfaiteur dans les cassandres grecques. Une décoration le 07 Août 2012, une nomination en tant que directeur général de l’Agence Ivoirienne de la Coopération Francophone (AICF). Zoro Bi Ballo qui était utilisé par la procureur Fatou Bensouda comme expert indépendant dans l’affaire Blé Goudé a été chassé de la Cour Pénale Internationale après avoir été pris en flagrant délit au 3e congrès du RDR.

En démissionnant de la direction générale de l’AICF, Zoro Bi Ballo Epiphane se voyais dans les tenues du garde des sceaux, ministre de la justice ou encore celles du ministre des affaires étrangères. Mais c’est sans compter avec son mentor. L’ex magistrat, Zoro Bi Ballo a plutôt pris le relais de Méïté Sindou, un proche de Guillaume Soro, au Secrétariat chargé du renforcement des capacités.

Benoît Scheuer, le père du documentaire « Côte d’Ivoire poudrière identitaire »

Face à une telle humiliation, l’homme ne cache plus sa colère contre le pouvoir Ouattara. Juste après la formation du nouveau gouvernement de Ouattara il s’est confié à des proches. « Ils ne sont pas reconnaissants ces gars-là. Alassane ne respecte jamais sa parole… Depuis leur accession au pouvoir ils ont passé leur temps à me rabaisser.

Ça sert à quoi de me faire démissionner du poste de secrétaire général de la  commission nationale de la francophonie où je gagnais bien pour une direction des affaires étrangères, un garage qui ne dit pas son nom ? » S’interroge-t-il avant de poursuivre : « Tu me dis de démissionner pour me nommer ministre de la justice ou des affaires étrangères et tu me mets au garage et je me plains tu dis que ce que j’ai fait un autre Juge pouvait le faire or c’est moi qui l’ai fait alors tu me payes  en foutaise mais Dieu est Dieu et tu vas le payer un jour…. » Regrette-t-il. L’idylle entre Alassane Ouattara et Zoro Bi Ballo semble avoir pris un gros coup. L’ex juge ne cache plus sa grosse colère d’être payé en monnaie de singe après tant de sacrifices pour l’accession de Ouattara au pouvoir d’état.

Source: 2cminfo.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.